Il y a 48 ans, le 28 octobre 1969: Duval menace de quitter le leadership du PMSD

Avec le soutien de
En 1969, Gaëtan Duval avait menacé de démissionner de ses fonctions du PMSD s’’il ne parvenait pas à constituer «une équipe valable» pour entrer au gouvernement.

En 1969, Gaëtan Duval avait menacé de démissionner de ses fonctions du PMSD s’’il ne parvenait pas à constituer «une équipe valable» pour entrer au gouvernement.

En cette fin d’octobre 1969, Gaëtan Duval, pressé par la France et le secteur privé, accepte le principe de faire partie du gouvernement. Le régime de coalition sera composé des membres de sa formation politique, le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) et le Parti Travailliste (PTr), dirigé par le Premier ministre, Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR). Pourtant ses partisans se sont exprimés contre un gouvernement de coalition. 

Duval dispose de dix jours pour proposer, à SSR, les noms de ceux qui seraient ministres. Cependant ceux qu’ils souhaitent embarquer avec lui, dans l’aventure gouvernementale, se montrent réticents. Parmi, on retrouve les députés Maurice Lesage, Raymond Rivet, Cyril Leckning, Guy Ollivry et Clément Roussety. Sept ministères sont proposés au PMSD et il est aussi prévu que les élections générales prévues en 1972 soient renvoyées. Tous les membres du PMSD sont d’accord avec le renvoi des élections, mais certains ont des réserves sur le nombre des ministres. 

C’est dans ce contexte que Gaëtan Duval fait la déclaration à l’effet qu’il démissionnera comme leader du PMSD, s’il ne parvient pas à constituer «une équipe valable et capable d’assumer des responsabilités au sein d’un gouvernement de coalition.»

Finalement, le leader du PMSD parvient à constituer une équipe pour entrer au gouvernement. Certains parmi les contestataires se laissent convaincre : Guy Ollivry et Cyril Leckning deviennent respectivement ministre du Plan et ministre de l’Emploi. Maurice Lesage et d’autres restent simples députés. Plus tard, ils créent l’Union Démocratique Mauricienne et seront rejoints par Ollivry et Leckning qui quittent le gouvernement. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires