Partielle au nº 18: Roshi Bhadain victime d’une agression

Avec le soutien de
Roshi Bhadain faisait du porte à porte lorsqu’il a été agressé, hier, mercredi 25 octobre.

Roshi Bhadain faisait du porte à porte lorsqu’il a été agressé, hier, mercredi 25 octobre.

Il a porté plainte au poste de police de Quatre-Bornes. Le leader du Reform Party, Roshi Bhadain, a été victime d’une agression à l'avenue Telfair, Quatre-Bornes, dans la soirée d’hier, mercredi 25 octobre. Il était accompagné de sa fille et des membres de son parti. 

C’est Akil Bissessur, proche du Parti travailliste, qui l’a annoncé sur sa page Facebook aux alentours de minuit. «Claque, Claque, Claque (Après L’imposte, azordi ti KGB so tour). Pathological Liar fine gagne CLAK dans Avenue Telfair azordi. This is Karma. Li fin gagne zourer et calot acoz du tort ki Lin fer dimoune No 18 dans crash BAI», peut-on lire sur le post.

Cet incident survient après celui qui a eu lieu lors d’un congrès du Mouvement patriotique. Roshi Bhadain effectuait du porte à porte, en vue de sa campagne pour la partielle au nº 18 (Belle-Rose-Quatre-Bornes), lorsqu’il a été pris à partie par des personnes de la localité. «Boolell inn dir to pa gagn drwa mars lor sa simé la», a déclaré Roshi Bhadain, à l’express.

L’ex-ministre enverra une lettre à la commission électorale dans le courant de la journée d’aujourd’hui. 

Publicité
Publicité

Roshi Bhadain a finalement mis sa menace à exécution ce vendredi 23 juin. Vers 18 h 30, la nouvelle de sa démission se répandait comme une traînée de poudre. Retour sur cette démission diversement commentée.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires