Suspension de Duval: «Soi-disan fin ena vote, mo mem pann tandé» dit Bérenger

Avec le soutien de
(De g. à dr.) Reza Uteem, Paul Bérenger, Rajesh Bhagwan et Aadil Ameer Meea réunis pour un point de presse au Committee Room du Parlement le 24 octobre 2017.

(De g. à dr.) Reza Uteem, Paul Bérenger, Rajesh Bhagwan et Aadil Ameer Meea réunis pour un point de presse au Committee Room du Parlement le 24 octobre 2017.

«Nous blâmons Nando Bodha, la Speaker et le gouvernement pour ce qu’ils ont fait aujourd’hui.» Ce blâme émane du Mouvement militant mauricien (MMM). Son leader Paul Bérenger, Reza Uteem, Rajesh Bhagwan et Aadil Ameer Meea ont organisé une conférence de presse impromptue ce mardi 24 octobre 2017 au Committee Room du Parlement suivant la suspension du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, du Parlement pour deux séances.

La majorité gouvernementale avait voté la suspension de Xavier-Luc Duval à la suite d’une motion du Premier ministre. Pourtant, Paul Bérenger affirme : «Nou pann kompran kinn arivé. Soi-disan fin ena vote. Mo mem pann tandé.» Et d’insister : «Mo pann tandé foutou. Nek tapaz.»

«Un complot du gouvernement avec la Speaker»

Par conséquent, le chef de file des militants est d’avis qu’il y a eu «un complot du gouvernement avec la Speaker», une thèse également proposée par Shakeel Mohamed lors de sa conférence de presse ; le travailliste avait avancé : «Le Premier ministre a quitté son siège pour aller discuter avec la Speaker pour prendre une décision. C’est ce qui s’appelle un complot

«Encore une fois la Speaker n’est pas à la hauteur»

Paul Bérenger trouve que c’est «une honte pour le Parlement». Il considère qu’«encore une fois la Speaker n’est pas à la hauteur», avant de marteler : «C’est un complot bien vilain, bien mauvais.» Le leader du MMM est de l’opinion que Maya Hanoomanjee est dépassée.

«Pa pou ena PNQ lot semaine. Bondieu koné ki zot comploté pou pena PNQ, PMQT.»

Paul Bérenger explique que Xavier-Luc Duval a été suspendu pour deux jours. «Cela veut dire que le gouvernement tap plein lot semaine. Pa pou ena PNQ. Bondieu koné ki zot comploté pou pena PNQ, PMQT.» Il indique que ni les travaillistes ni les militants ne retourneront au Parlement ce mardi.

Quant à Nando Bodha, si Paul Bérenger le blâme également, c’est qu’il «noyait le poisson dans l’eau» lors de sa réponse à la Private Notice Question (PNQ), un commentaire également fait par Shakeel Mohamed. «Li pé bluffé, koz nimport», enchaîne le leader du MMM qui dit le «blâmer sévèrement». «Il a abusé du temps». S'agissant de Xavier-Luc Duval, Paul Bérenger déclare qu'il a exagéré.

Les femmes cleaners

Paul Bérenger a aussi eu une pensée pour les femmes cleaners qui sont en grève. Il a critiqué le Permanent Secretary du ministère des Finances, qu’il rend responsable de cette situation.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires