[Vidéo] Suspension de Duval: «Le Premier ministre et la Speaker ont comploté» dit Shakeel Mohamed

Avec le soutien de
(De g. à dr.) Les travaillistes Ezra Jhuboo, Shakeel Mohamed et Ritish Ramful lors d’un point de presse le 24 octobre 2017 au Committee Room du Parlement.

(De g. à dr.) Les travaillistes Ezra Jhuboo, Shakeel Mohamed et Ritish Ramful lors d’un point de presse le 24 octobre 2017 au Committee Room du Parlement.

«Les Standing Orders n’ont été respectés ni par le Premier ministre ni par la Speaker», déclare Shakeel Mohamed. Le chef de file du Parti travailliste au Parlement a animé, avec Ezra Jhuboo et Ritish Ramful, un point de presse ce mardi 24 octobre au Committee Room du Parlement pour commenter la suspension de Xavier-Luc Duval du Parlement pour deux séances.

«Le Premier ministre a quitté son siège pour aller discuter avec la Speaker pour prendre une décision. C’est ce qui s’appelle un complot», dénonce Shakeel Mohamed. «Ils ont décidé de suspendre quelqu’un qui occupe un poste constitutionnel pour qu’il ne pose pas de question.»

«Il n’y a aucune différence entre la Speaker et l’exécutif» 

Shakeel Mohamed indique que ses collègues travaillistes et lui ont analysé les règlements de l’Assemblée nationale (Standing Orders). «Il n’y a aucune justification pour que la Speaker agisse ainsi», poursuit-il. C’est ce qui lui fait dire qu’il «n’y a aucune différence entre la Speaker et l’exécutif». 

Shakeel Mohamed insiste : «C’est condamnable. Ils bâillonnent le leader de l’opposition. Le poste de leader de l’opposition est menacé par Maya Hanoomanjee et Pravind Jugnauth.» Les travaillistes «ne pouvant cautionner cela», ils ont décidé de boycotter le reste de la séance parlementaire.

«Nando Bodha noyait le poisson»

Revenant sur la Private Notice Question de «ce jour noir de l’histoire de nos institutions», le chef de file du Parti travailliste au Parlement trouve que Nando Bodha a abusé du temps. «Il restait trois questions à Xavier-Luc Duval. Il a demandé à la Speaker plus de temps parce que Nando Bodha noyait le poisson.»

Dans la foulée, Shakeel Mohamed appelle Xavier-Luc Duval à déposer une motion de blâme à l’encontre du gouvernement. «Pas besoin d’attendre l’élection. Nous allons soutenir sa motion

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires