Kalyan Tarolah démissionne comme PPS

Avec le soutien de
Kalyan Tarolah pourrait être remplacé par Zouberr Joomaye ou Raffick Sorefan.

Kalyan Tarolah pourrait être remplacé par Zouberr Joomaye ou Raffick Sorefan.

La «rumeur» s’est avérée. Ce lundi 23 octobre, Kalyan Tarolah, député de la circonscription n°10, Montagne-Blanche–Grande-Rivière-Sud-Est, a démissionné comme Parliamentary Private Secretary (PPS).

Était-ce à la demande du Premier ministre, Pravind Jugnauth ou l'a-t-il fait de son propre chef ? En tout cas, Kalyan Tarolah, éclaboussé par une affaire de sextos et d'envoi de photos indécentes depuis fin septembre, a remis sa lettre de démission à la présidente de la République, aujourd’hui.

À ce stade, deux noms sont cités avec insistance pour le remplacer. En l’occurrence Zouberr Joomaye et Raffick Sorefan.

Ce développement suscite pas mal d’interrogations. Surtout après que le Premier ministre a défendu le PPS, dans un premier temps. Interrogé par la presse peu après l’éclatement de ce scandale, Pravind Jugnauth avait indiqué qu’il ne voyait pas pourquoi Kalyan Tarolah devrait démissionner. «Il y a une enquête policière suite à la déposition de la dame en question contre Kalyan Tarolah. Laissons la police faire son travail. J’aviserai de la marche à suivre en fonction des conclusions», avait-il indiqué.

De son côté, à l’issue de son interrogatoire aux Casernes centrales, lundi 16 octobre, Kalyan Tarolah avait balayé toute démission d'un revers de main. «Kan ariv so ler nou ava gété», avait-il lancé.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires