Rentrée parlementaire: le gouvernement serein, l’opposition prête à dénoncer les scandales

Avec le soutien de
Dan Baboo, Sudesh Rughoobur, Rajesh Bhagwan.

Dan Baboo, Sudesh Rughoobur, Rajesh Bhagwan.

Alors que la speaker rentrera au pays aujourd’hui, les parlementaires se disent prêts pour la rentrée prévue ce mardi. À l’opposition qui affirme qu’il y a des scandales à dénoncer, le gouvernement réplique qu’il y a des lois à voter. «L’express» a interrogé certains de leurs représentants.

Dan Baboo, Whip et membre du PMSD : «Embarras du choix sur les PNQ»

Comment le PMSD aborde-t-il cette rentrée parlementaire ?

Nous sommes impatients d’être à l’Assemblée nationale. À aujourd’hui (NdlR, vendredi), le leader de l’opposition a l’embarras du choix pour poser sa première Private Notice Question après ces trois mois de vacances. Il y a tellement de sandales et qu’on ne sait où commencer.

En l’absence d’un Chief Whip, avec qui faites-vous le lien pour cette rentrée parlementaire ?

Très bonne question. Je ne sais pas pourquoi l’alliance gouvernementale tarde à nommer un Chief Whip. Cela m’embarrasse. Normalement, chaque vendredi après-midi ou samedi matin, j’ai l’habitude de rencontrer le Chief Whip pour discuter avec lui des travaux parlementaires du mardi suivant. Or là, j’attends.

Quelle sera la réaction du PMSD si Kalyan Tarolah est présent au Parlement, mardi ?

On n’a pas encore pris de décision.

N’existe-t-il pas une bonne entente parmi les membres de l’opposition ?

N’est-ce pas là un handicap pour celle-ci ? C’est surtout au niveau de la campagne à Belle-Rose– Quatre-Bornes que nous avons des différends. Mais au Parlement, je crois que nous allons nous concerter car notre but est de dénoncer tous ces scandales.

Sudesh Rughoobur, de l’alliance gouvernementale : «Nous sommes sereins»

Comment l’alliance gouvernementale aborde-t-elle cette rentrée parlementaire ?

Nous sommes sereins. Comme lors de ces derniers deux ans et demi, nous aurons une seule mission : travailler dans l’intérêt de la population. Il y a des lois importantes à voter comme le Small and Medium Bill et le Police and Criminal Evidence Bill. Nous n’aurons pas de temps à perdre avec la politique politicaille.

À trois jours de la rentrée parlementaire, il n’y a pas de Chief Whip. Votre réaction ?

C’est la prérogative du PM et je le laisse faire son travail.

On vous accuse d’envoyer vos questions tôt pour éviter que l’opposition ait la chance de poser des «Parliamentary Questions». Votre réaction ?

Je n’ai aucun hidden agenda. Oui, j’envoie mes questions tôt car je veux qu’elles aient des réponses. Je vous donne un exemple. L’opposition avait parlé de Rughoobur Time. Or, les questions concernaient les procédures pour le procurement et c’était dans l’intérêt national. L’opposition aurait pu rebondir avec des questions supplémentaires.

Ne pensez-vous pas qu’il faille revoir les «Standing Orders» sur les «Parliamentary Questions» ?

Je suis d’accord. L’opposition a suggéré que chaque parlementaire ait droit à une question et ensuite, on donne la priorité au système de first come, first served. Je n’ai pas de problème avec cela.

Rajesh Bhagwan, du MMM : «Le Titanic coule»

Comment le MMM abordet-il cette rentrée parlementaire ?

Après trois mois de vacances, la population aura les yeux braqués sur l’Assemblée nationale, d’autant plus que les travaux sont retransmis en direct. Il y a tellement de scandales, dont le dernier étant le problème des cleaners, que le MMM ne sait quoi traiter en premier.

Néanmoins, le MMM ne laissera rien au hasard et nous allons dénoncer un par un les scandales, notamment l’affaire Air Mauritius, la fête de la lumière du CEB, la propagande de la MBC et j’en passe. Le Premier ministre et les ministres passeront un mauvais quart d’heure. Le Titanic est en train de couler.

Qu’en est-il de votre motion de censure contre Kalyan Tarolah ?

Comme la speaker est absente du pays depuis plusieurs jours, on ne sait pas ce qui va se passer. Mais ce dont je suis sûr, c’est que cette motion ne sera pas inscrite à la séance de mardi. D’ailleurs, nous avons fait une requête auprès de la speaker pour un nouveau sitting arrangement au niveau de l’opposition, mais comme elle est absente du pays, on n’a pas eu de réponse.

Comment le MMM réagira-t-il si Kalyan Torah est présent au Parlement, mardi ?

Le bureau politique se réunit, samedi (NdlR, aujourd’hui), et nous allons en discuter.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires