Ashok Subron: «Pravind Jugnauth et Leela Devi Dookhun nous induisent en erreur à propos des cleaners»

Avec le soutien de
(Photos d’archives) Ashok Subron souhaite que les salaires des cleaners soient conformes à la loi.

(Photos d’archives) Ashok Subron souhaite que les salaires des cleaners soient conformes à la loi.

Ce sont des «questions fondamentales» qu’Ashok Subron de Rezistans ek Alternativ a énumérées. C’était ce samedi 21 octobre, lors de la conférence hebdomadaire, où il abordait le cas des femmes cleaners qui sont actuellement en grève de la faim.

Selon Ashok Subron : «Pravind Jugnauth et Leela Devi Dookhun nous induisent en erreur». Il souligne qu’un contracteur employant ces cleaners doit soumettre toutes les informations, concernant cette catégorie d’employés, aux autorités. Il a demandé aux ministères concernés de «suspendre tout paiement aux contracteurs tant que les salaires des cleaners ne sont pas conformes à la loi».

Kugan Parapen, candidat du parti à la partielle au No 18, a pour sa part abordé les charges formelles retenues par le Directeur des poursuites publiques contre Navin Ramgoolam.  Il a invité l’ancien Premier ministre à «donner l’exemple en démissionnant de son poste de leader du Parti travailliste. Tant qu’il sera à la tête du parti avec des charges formelles qui pèsent sur lui, le PTr n’a pas de crédibilité politique»

Commentant le verdict dans l’affaire MCB/NPF, ainsi que la sentence à venir, Kugan Parapen a rappelé que cette affaire concernait une somme de Rs 850 millions. «C’est comme un automobiliste à qui on donne une amende de 50 sous. C’est du domaine du ridicule». Il a aussi regretté que la «responsabilité individuelle» des cadres de la banque concernés par cette affaire, n’ait pas été engagée dans le jugement de la cour.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires