Tamarin: entre talent et passion c’est le village de demain

Avec le soutien de
Alexander Betsy, avec son appareil photo, pour être autonome. Stephano Pierre s’efforce d’être plus qu’un skipper.

Alexander Betsy, avec son appareil photo, pour être autonome. Stephano Pierre s’efforce d’être plus qu’un skipper.

Alexandre Betsy, 20 ans, et Stephano Pierre, 30 ans, sont des jeunes de Tamarin. Ils ont eu des parcours différents mais ils ont aussi une envie et une passion qu’ils veulent partager.

Alexandre Betsy a cumulé les petits boulots après avoir quitté le collège mais sa passion pour la photographie est sans limite. Autodidacte depuis tout jeune, il n’hésite pas s’asseoir et essayer plusieurs choses pour atteindre la perfection.

«J’ai fait de mon mieux pour apprendre à faire des photographies et des retouches sur logiciels mais je fais tout de mes propres mains. Je ne baisse jamais les bras. Mes parents m’ont aidé à acheter un appareil photo et j’en fais bon usage», raconte Alexandre Betsy. «Pour le moment, je travaille lors des mariages et je fais des portraits pour accumuler de l’expérience mais les gens commencent de plus en plus à venir vers moi.»

Stephano Pierre a quant à lui déjà un emploi. Ce skipper de 30 ans a l’expérience de la mer mais il a voulu étoffer ses connaissances. Pendant environ deux mois, il a suivi une formation animée par l’association Surf Life Saving dans le but d’apprendre comment intervenir auprès des personnes en danger de noyade.

Stephano Pierre

«À Tamarin, on a déjà eu plusieurs cas de noyade et je me sens concerné. Et avec le travail que je fais, être reconnu comme sauveteur est important à mes yeux», lance-t-il. «C’est quelque chose que je voulais faire depuis longtemps et j’ai obtenu mon brevet. J’ai l’habitude de véhiculer des personnes en bateau et pouvoir sauver des vies dans des situations d’urgence est une compétence qui compte beaucoup pour moi.»

Ces deux jeunes hommes sont centrés sur la réussite de leurs objectifs respectifs, et pour cela, ils font le maximum dans leur entreprise actuellement pour continuer d’avancer. «Quand je fais des photos, je fais tout ce que je peux pour qu’elles soient les meilleures possibles, peu importe que ce soit pour des mariages ou pour des portraits», précise Alexandre Betsy.

Stephano Pierre lui est plus que satisfait de son brevet de sauveteur et surtout, il espère ne pas avoir à mettre trop vite en pratique ce qu’il a appris. «Je ne souhaite pas qu’un accident arrive pour que je puisse montrer ce que je sais faire. Il faut être prudent en mer, même quand on la connaît bien. Mais ce qui est sûr, c’est que maintenant que je suis détenteur de ce brevet, je vais tout mettre en œuvre pour que d’autres jeunes viennent apprendre les techniques et réduire les risques quand ils sortent en mer.»

Ces deux jeunes font partie de ce que sera Tamarin demain, et ils comptent bien vivre de leur passion.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires