Rentrée parlementaire: les scandales du passé refont surface

Avec le soutien de
Plusieurs sujets seront évoqués à la rentrée parlementaire.

Plusieurs sujets seront évoqués à la rentrée parlementaire. 

Remuer le couteau dans la plaie. En attendant que la Speaker, Maya Hanoomanjee fixe une date pour débattre la motion de blâme contre le député Kalyan Tarolah, déposée par Rajesh Bhagwan, l’opposition semble avoir développé une stratégie pour affaiblir le gouvernement dès la rentrée parlementaire, le mardi 24 octobre.

Ce même député du Mouvement militant mauricien (MMM) reviendra sur un scandale presque oublié. L’ancien whip de l’opposition interpellera le Premier ministre, Pravind Jugnauth, sur l’issue du Fact-Finding Committee présidé par Luthmyparsad Aujayeb. Celui-ci avait été engagé pour faire la lumière sur les événements qui ont amené Vijaya Sumputh, l’ancienne directrice du Cardiac Centre, à toucher un salaire de Rs 323 200

Le MMM espère lever un autre lièvre ? Reza Uteem a l’intention de connaître le nombre de conseils d’administration sur lesquels siège le secrétaire au Cabinet, Nayen Koomar Ballah, le montant de ses allocations et les coûts des différents voyages qu’il a effectués. Aadil Ameer Meea s’intéresse aux conditions de travail des conseillers et des contractuels attachés au bureau de sir Anerood Jugnauth.

 De son côté, le député du Parti travailliste, Ritish Ramful, a en ligne de mire le projet d’aquaculture de Mascareignas Oysters Ltd à Mahébourg. Un des actionnaires de cette compagnie n’est autre que le neveu du ministre de la Pêche, Prem Koonjoo.

Les élus du PMSD, eux, s’intéressent à un autre contrat. Celui que le gouvernement a octroyé à une société pour lui fournir des appareils auditifs. Salim Abbas Mamode insiste même pour obtenir la quantité d’appareils défectueux. Toujours du côté des bleus, Malini Sewocksing creuse pour obtenir la liste des terrains à bail qui ont été distribués par le ministre du Logement et des terres à Curepipe-Midlands.

De son côté, l’élu mauve, Franco Quirin veut que Pravind Jugnauth donne des détails sur l’enquête après la déposition d’un cadre de la Gambling Regulatory Authority après la sortie en catamaran entre des jockeys et le bookmaker Ashley Jankee.

La Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) est un autre sujet brûlant sur lequel l’opposition s’appuie. Rajesh Bhagwan s’intéresse aux membres du conseil d’administration de la télévision nationale et à la couverture de l’actualité locale par ses journalistes. La MBC a été dans l’actualité tout dernièrement après que son directeur général, Mekraj Baldowa et Jugdish Jatoo, directeur de l’information par intérim, avaient été suspendus.

Autre sujet d’actualité, le sort des «cleaners» dans les écoles. Quatre d’entre elles entament une grève de la faim depuis le lundi 16 octobre. Veda Baloomoody interpellera la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun sur leur situation.

Le président du Mouvement patriotique, Alan Ganoo, affirme qu’il a également déposé des questions au bureau du clerk de l’Assemblée nationale, mais que ce n’est que cet après-midi qu’il saura quelles sont celles qui seront abordées mardi.

Hurreeram chief whip ?

Qui sera le prochain «Chief Whip» ? Le successeur de Maneesh Gobin, qui a démissionné de ce poste le 13 septembre, devrait être connu au plus tard samedi. Dans l’entourage du Premier ministre, Pravind Jugnauth, on déclare que le député Bobby Hurreeram pourrait avoir la faveur du leader du MSM. Le député de la circonscription n°12, Mahébourg - Plaine-Magnien est un habitué du Sun Trust. Ancien conseiller municipal, il était candidat aux élections générales de 2010.

Le MMM veut occuper les deux premières travées

Avec l’intégration de Danielle Selvon au MMM, ce parti compte désormais sept députés. La direction des mauves a envoyé une lettre à la Speaker Maya Hanoomanjee pour que la députée prenne place aux côtés des élus mauves, alors qu’elle siégeait à la dernière rangée avant les vacances. Le MMM a proposé que la première travée, à droite de la Speaker, soit occupée par Paul Bérenger, Reza Uteem, Veda Baloomoody et Rajesh Bhagwan. Aadil Ameer Meea, Franco Quirin et Danielle Selvon passeraient à la deuxième rangée, occupée jusqu’ici par les élus du Parti travailliste. Si la requête du MMM est acceptée, les élus rouges devraient se retrouver à l’arrière, tandis que les deux élus du Mouvement patriotique auraient des sièges derrière les députés du PMSD. Rajesh Bhagwan, l’ancien Whip de l’opposition, a confirmé à «l’express» qu’une demande a été envoyée à la Speaker. Shakeel Mohamed, l’élu du PTr qui devrait changer de place, affirme ne pas être au courant de cette démarche. «Ils auraient dû nous informer. Si cela s’avère, j’estime que c’est un coup bas.»

Plusieurs amendements

Durcir la «Road Traffic Act» pour condamner toute personne qui falsifie des coupons de parking. Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, devrait présenter un amendement à cette loi pour que toute personne qui utilise et qui commercialise de faux coupons de parking soit punie par la loi. Cette mesure survient après qu’une enquête du bureau de l’Audit a conclu que de faux coupons de parking étaient en circulation. L’Attorney General, Maneesh Gobin, serait appelé à présenter des amendements à la «Reform Institutions Act». Ce changement à la loi devrait contrôler d’une façon plus rigoureuse les allées et venues dans les prisons et permettre des remises de peine.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires