Paul Bérenger: «Séki resté de sa gouverneman-la sé enn bazar»

Avec le soutien de
Le leader des Mauves a vertement critiqué le gouvernement lors de son point de presse ce samedi 14 octobre.

Le leader des Mauves a vertement critiqué le gouvernement lors de son point de presse ce samedi 14 octobre.

«À dix jours de la rentrée parlementaire, Pravind Jugnauth vient avouer publiquement qu’il n’a plus de contrôle sur quoi que ce soit…» Ce sont là les propos tenus par Paul Bérenger qui a été très critique envers le gouvernement. Le leader du MMM intervenait lors de sa conférence de presse hebdomadaire, samedi 14 octobre. Il n’a pas manqué d’égratigné plusieurs parlementaires du gouvernement dont l’ancien Attorney General Ravi Yerrigadoo et le député du MSM Kalyan Tarolah.

Paul Bérenger est catégorique. «Ler inn soné pou éna éleksion zénéral», affirme-t-il. Au cas contraire, poursuit le leader des Mauves, «la situation va s’empirer». Le Premier ministre n’a lui aussi pas été en reste. «Sa kalité aveu Pravind Jugnauth pé vinn fer-la antan ki Prémié minis, Yerrigadoo nou ankor pé lir kitsoz lor li é silans Tarolah bien dégoutan. Nou’nn ariv enn situation kot séki resté de sa gouvernman-la sé enn bazar», a-t-il soutenu. Il a également fait ressortir que selon les derniers bruits qui courent, «Pravind Jugnauth pé zoué simé sové pou pa al dévan komision ladrog». Une situation que Paul Bérenger qualifie de «malsaine».

Autre sujet commenté par le leader du MMM: la peste. Selon ce dernier, il faut rester vigilant car la situation s’empire. «Mo ti dir ki risk la élévé mé zot ti estimé ki risk li propazé dan la rézion li feb mé aster li modéré.» Evoquant les Seychelles, Paul Bérenger indique que le pays a préféré prendre des précautions en interdisant l’accès à ceux qui viennent de Madagascar. Une situation parfaitement compréhensible, dit-il. Il a également tenu a exprimé sa sympathie envers les Malgaches qui luttent contre cette épidémie.

Commentant la situation au sein de la compagnie d’aviation nationale, Paul Bérenger est d’avis qu’il y a un grand «zigzag». Il pointe du doigt le board et la direction à la fois. «Zot inn fané. Mo félisit pilot ek sindika ki’nn res solider. Mé déga ki sa inn fer li déplorab parski sé pei ek popilasion ki payé», a-t-il indiqué. Il a, au passage, salué le rôle du judiciaire qui, dit-il, «a pleinement joué son rôle contrairement à la police qui enn zour al fer perkisition kot zournalis, enn lot zour kot pilot».

Le ministre de la Sécurité sociale en a lui aussi pris pour son grade. Paul Bérenger pointe du doigt Etienne Sinatambou dans l’affaire Saint-Géran. «Pa inn respekté lalwa, zot inn tir la jeté mé ladan sé sa imbésil Sinatambou la. Li ti bizin fouy enn trou laba rant ladan é disparet», a soutenu le leader du MMM. Et de poursuivre que «investiser inn fer séki li anvi. Pa inn ena follow up sirtou koté lanvironman».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires