Rénovation de l’hôtel St Géran: le promoteur reconnaît ses erreurs

Avec le soutien de
Georges Ah Yan du Forum citoyens libres se réjouit de ce développement intervenu en Cour suprême, ce vendredi 13 octobre.

Georges Ah Yan du Forum citoyens libres se réjouit de ce développement intervenu en Cour suprême, ce vendredi 13 octobre.

Le ministre Etienne Sinatambou disait que «tout se passe dans le respect de l’environnement». Et que les travaux de rénovation entrepris par l’hôtel St Géran à Poste-de-Flacq étaient analysés par un Monitoring Committee. Sauf que, ce vendredi 13 octobre, en Cour suprême, le promoteur «a reconnu ses erreurs». Ce qui, pour Georges Ah Yan, «est une grande victoire, c’est David contre Goliath».

Le Forum citoyens libres, qui défend les intérêts  des pêcheurs et plaisanciers de l’Est, avait demandé un ordre d’injonction en Cour suprême contre les travaux. L’affaire a été entendue en cour aujourd’hui. Et le juge Ashraf Caunhye a rappelé le District Council à l’ordre. Il a été constaté que le High Water Mark n’a pas été respecté.

Le Forum citoyens libres contestait quatre points dans les travaux de rénovation de l’hôtel St Géran. Notamment la construction d’un pont temporaire de 500 mètres pendant six mois ; les roches jetées dans la mer ; la fouille de sable ; et que les bâtiments soient à moins de 30 mètres du niveau de la mer à marée haute. Il s’avère que ceux-ci sont à 21 mètres, selon le plan de l’arpenteur du ministère du Logement et des terres.

Georges Ah Yan explique qu’«aujourd’hui le promoteur a reconnu ses erreurs et a pris l’engament de ne plus construire de bâtiment à moins de 30 mètres du niveau de la mer». Le promoteur s’est également engagé à enlever le pont provisoire. Qui plus est, environ 600 tonnes de pierres ont été déversées dans la mer. Le promoteur a reconnu que ce n’est pas conforme aux lois et qu’il va y mettre un terme.

«Nous nous réjouissons de cet engagement», souligne Georges Ah Yan. Toutefois, un nouveau combat commence la semaine prochaine. «On va enclencher les démarches pour restaurer l’environnement marin de cette partie de la côte. Il faudra enlever les roches, les bâtiments à moins de 30 mètre du niveau de la mer et replacer les 400 tonnes de sable enlevées», dit-il.

L’hôtel St Géran était représenté par Me Iqbal Rajahbalee, Senior Counsel. Et le Forum citoyens libres par Mes Mahen Saulick, Krishna Sawoo et Vimal Rajcoomar et l’avoué Sunil Luchmun. 

L’affaire a été entendue en cour aujourd’hui by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires