Redevance à la MBC: «Je retirerai le paiement de Rs 150 une fois au pouvoir», dit Ramgoolam

Avec le soutien de
 Navin Ramgoolam à Belvédère ce jeudi 12 octobre.

 Navin Ramgoolam à Belvédère ce jeudi 12 octobre.

«Il n’y aura pas de changement dans le pays si le PTr ne revient pas au pouvoir.» Déclaration de Navin Ramgoolam à Belvédère, ce jeudi 12 octobre, à l’occasion d’un Divali Night. Il s’est dit prêt pour «la guerre».

Le leader du Parti travailliste a pris à partie la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Selon lui, le gouvernement a le monopole de la MBC. «J'enlèverai la redevance de Rs 150 de la facture du CEB une fois au pouvoir. Ainsi ceux qui ne regardent pas la MBC n’auront pas à payer.», a-t-il soutenu.

L’ex-Premier ministre est aussi revenu sur les «rumeurs» disant qu’Arvin Boolell, candidat du Parti travailliste à la partielle au n° 18 (Belle-Rose-Quatre-Bornes), et lui ne seraient pas en bons termes. «Servi ou lespri pa lais dimounn servi ou lespri. Ce sont nos adversaires qui lâchent des rumeurs sur une guerre entre Arvin Boolell et moi. Sa dimoune ki rode fer moi per lor later pancore né. Pouvoir couma di miel mé nou bizin konne distingue ki sane la nou dimoune», a fait ressortir Navin Ramgoolam.

D’ajouter, «quand on est dans le droit chemin, la vérité finit toujours par triompher. Il y a eu des charges sur Rundheersing Bheenick, Anil Bachoo. Il faudra les payer. Il y a eu 11 charges contre moi, neuf ont été rayées. Je vais aussi les poursuivre.»

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires