Desserte Arabie Saoudite-Maurice: les opérateurs locaux visent le marché saoudien

Avec le soutien de
Le vol inaugural de la Saudi Arabian Airlines a atterri à Maurice le 14 septembre dernier.

Le vol inaugural de la Saudi Arabian Airlines a atterri à Maurice le 14 septembre dernier.

Presque un mois déjà que le vol inaugural de Saudi Arabian Airlines a foulé le sol mauricien. Ce qui laisse présager un avenir prometteur pour Maurice. Notamment en termes d’énergies renouvelables.

Cela fera un mois, le samedi 14 octobre, que Saudi Arabian Airlines a atterri pour la première fois à l’aéroport de Plaisance. Un vol inaugural qui augure des perspectives commerciales, selon les opérateurs locaux. D’ailleurs, la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice (MCCI) n’a pas attendu l’arrivée de cette ligne aérienne pour prospecter le marché saoudien, étant déjà en relation avec les chambres de commerce de l’Arabie saoudite depuis l’ouverture de l’ambassade.

Raju Jaddoo, secrétaire général de la MCCI, avance que la Chambre compte signer un protocole d’entente avec la Saudi Arabia Chamber of Commerce (SACC) d’ici la fin de l’année. Celui-ci devrait surtout porter sur le transfert de technologie et d’expertise en matière de développement des énergies renouvelables, explique-t-il.

Avant d’ajouter que Maurice aurait beaucoup à gagner de l’Arabie saoudite dans le domaine, notamment en termes de procédure, d’appel à projets, d’étude de faisabilité, de dernières technologies et développements de projet dans les énergies vertes.

Ce riche État du Moyen-Orient, surtout connu pour être le plus grand producteur de pétrole au monde, a amorcé une stratégie de développement en énergies renouvelables. L’Arabie saoudite ambitionne d’installer des plaques photovoltaïques d’une capacité de 41 gigawatts d’ici 2032. Le gouvernement saoudien a déjà amorcé plusieurs projets en ce sens.

Haut de gamme

Du côté touristique, Jean-Louis Pismont, le président de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM), accueille favorablement l’arrivée de la nouvelle ligne aérienne. Cette initiative, dit-il, aidera à diversifier davantage nos marchés touristiques.

Bien que l’association n’ait, pour l’heure, pas encore développé de véritable stratégie sur ce marché en particulier, Jean-Louis Pismont souligne que ce segment touristique, à fort pouvoir d’achat, offre des perspectives intéressantes au pays. «Ce sont des touristes qui voyagent beaucoup en famille et qui sont attirés par des marques internationales», fait ressortir le président de l’AHRIM.

L’intimité et la sécurité sont des éléments importants pour leurs séjours, précise Jean-Louis Pismont. Et c’est sans compter la clientèle expatriée qui travaille en Arabie saoudite et qui recherche souvent des destinations vacances, notamment pendant le rude été saoudien.

Parmi les offres que Maurice peut proposer aux touristes saoudiens : «les resorts et les plages». Les villas peuvent également constituer un produit attrayant pour eux, poursuit le président de l’AHRIM, ce type de résidences comportant à la fois l’aspect intimité, sécurité et service 24 heures sur 24. «Étant des touristes à fort pouvoir d’achat, ils sont aussi friands de produits haut de gamme.»


Relations commerciales Arabie Saoudite-Maurice en chiffres (2016)

Importation : Rs 876,7 millions
Principalement de l’huile (Gas-oils) et produits pétroliers.

Exportations : Rs 88,8 millions
Majoritairement du sucre, de la farine et des crustacés.

Arrivées touristiques : 3 164 en 2016 contre
2 854 en 2015

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires