L'express leaks du dimanche 1er octobre au vendredi 6 octobre

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Gadjacks pour appâter

Tous les moyens sont bons pour attirer des gens dans des réunions privées dans le cadre de l’élection partielle. Un parti politique en vue a fait servir des boissons gazeuses, des samoussas et des bhajas.

Responsable séducteur

Le responsable d’un département d’une unité de la police se prendrait pour un Don Juan. Séducteur invétéré, il ferait des yeux doux incessants aux employées sous sa tutelle. La situation provoque agacement et malaise car le cadre montrerait des «signes de jalousie» et ferait usage de son autorité pour parvenir à ses fins.

Jhuboo reste à terre

Maya Hanoomanjee a annulé le voyage d’Ezra Jhuboo. Le député travailliste devait se rendre à une conférence de la SADC concernant les parlementaires du Public Accounts Committee. Aurore Perraud, qui est la présidente du comité, ne pouvait pas faire le déplacement et avait demandé à Ezra Jhuboo d’y aller à sa place. Or, la Speaker a refusé qu’il participe à cette conférence qui se tient au Mozambique.

Ministre vs PPS

Le courant ne passe pas entre une PPS et une ministre. Celle-ci n’a guère apprécié que le nom de cette élue figure sur la liste des invités pour une cérémonie organisée par son ministère pendant la semaine. Elle a passé un coup de fil à un cadre de son ministère pour demander qui l’a invitée. Celui-ci lui a rappelé que c’est elle qui a approuvé la liste des invités.

Le computer board en quête d’un directeur

Le National Computer Board recherche nouveau directeur. Depuis le départ de Dan Faugoo en 2015, Vik Bhoyroo assure l’intérim. Toutefois, il n’a jamais été confirmé. Sera-t-il coiffé au poteau ? À savoir que le directeur doit avoir une licence et un Master en informatique. À la clé : Rs 110 000.

Grogne à la police

Alors que la grande famille policière s’apprête à accueillir des recrues, les anciens montrent leur mécontentement. La raison serait leur paye. Le salaire des anciens qui ont plus de 15 ans de service serait plus ou moins identique à celui des nouveaux. Les anciens ont essayé vainement de faire entendre leur voix.

Cacophonie au n°18

Les feux de signalisation dans le centre de Quatre-Bornes sont la source de gros bouchons tous les matins. Deux feux soit sont programmés pour ne laisser passer que trois véhicules, soit sont laissés en mode hors service. Renseignement pris, l’employé chargé de la programmation des feux serait un proche du parti orange. Serait-ce une manœuvre afin de convaincre la population du bien-fondé du Metro Express ?

Malaise à la santé

Le remaniement dans un service du ministère de la Santé fait des mécontents. Plusieurs employés s’interrogent sur le choix de retenir un fonctionnaire d’un autre ministère comme responsable de ce département. On se demande notamment s’il a les compétences nécessaires pour piloter le service, d’où l’inquiétude des autres employés de ce département du ministère de la Santé.

Ce n’est pas fini pour tarolah

Une femme âgée de 35 ans, habitant la circonscription n°10 s’apprêtait à dénoncer le député Kalyan Tarolah pour des messages indécents qu’il lui aurait envoyés. Mais, l’homme avec qui elle vit a tout fait pour l’en empêcher. Cette nouvelle a fait le tour de certains villages non loin de là où habite Tarolah depuis le début de cette semaine.

Rapport introuvable

Si l’on parle depuis un certain temps du changement d’appellation de la «Commission» de l’océan Indien en une «Communauté», plusieurs observateurs indianocéaniques veulent en comprendre la raison. Le rapport d’Abdou Diouf (ancien secrétaire général de la Francophonie) commandé pour jeter un éclairage sur ce changement est plus que nécessaire. Sauf qu’il est introuvable. Sa publication serait réclamée incessamment...

Concurrence à la VoH

L’association Voice of Hindu a-t-elle de la concurrence ? En tout cas une nouvelle association émerge. Le Hindu Common Front Force commence à établir ses premiers contacts avec la presse. Son objectif ? S’appesantir sur le rôle de la communauté hindoue à Maurice et faire le point sur les actualités politiques entre autres.

La dame de cœur

L’adhésion de l’universitaire Tania Diolle aux rangs du Mouvement patriotique (MP) provoque bien des émotions chez les mauves. Si, au début, c’était de la colère, maintenant c’est du regret et un peu de tristesse. La candidate du MP à la partielle du n°18 est une ancienne du MMM. Un désaccord entre elle et Vijay Makhan, en 2013, aurait provoqué son départ du parti. À l’époque, la direction s’était rangée du côté de Vijay Makhan. Mais, à présent, certains au MMM se disent qu’ils n’auraient pas dû la laisser tomber… et donc la pousser dans les bras du MP.

Phokeer quitte la sicom

Dev Phokeer a fait une demande officielle pour se retirer du conseil d’administration de la SICOM. L’ancien secrétaire permanent du ministère des Services financiers, qui a fait valoir ses droits à la retraite début janvier, est aujourd’hui l’un des deux assesseurs, avec l’ex-Puisne Judge Bhushan Domah, de l’Integrity Reporting Board, institué pour combattre les richesses mal acquises. QUI DIT VVIP… Ce qu’a vécu le millier de passagers à l’aéroport jeudi soir, suite à l’annulation de quatre vols d’Air Mauritius ne doit pas laisser insensibles ceux qui ont déjà vécu une telle mésaventure. Comme cette VVIP de l’Assemblée nationale qui avait vu son vol de l’aéroport d’Heathrow être dévié vers Paris, où quasiment toutes les chambres d’hôtel affichaient complet. Mais quand on est VVIP, l’on a plus de chance, l’ambassade n’ayant pas tardé à venir à sa rescousse.

Chasse aux tuyaux

La hiérarchie des Casernes centrales tente de percer le mystère : qui a informé les journalistes de «l’express» de la perquisition de leur domicile aux petites heures du matin ? Plusieurs policiers ont été interrogés à cet égard. D’autre part, plusieurs se demandent si l’inspecteur Shiva Coothen va longtemps demeurer à son poste, vu les nombreux à-peu-près qu’il a communiqués avec aplomb lors du Yerrigadoogate.

Chauffeur serviable

Il commence à s’attirer les foudres de ses collègues. Les absences répétées de ce chauffeur délient les langues. Ce dernier est au service de la sœur d’un ministre qui était au centre de l’actualité dans le courant de cette semaine. Or, il se rend plus souvent dans les campements de la dame à Flic-en-Flac que ne s’occupe de son poste au sein de la compagnie. Alors qu’il se trouve en bord de mer à effectuer diverses tâches, au bureau, sa fiche de présence démontre qu’il est en train de travailler dans les locaux. N’est-ce pas un gentil chauffeur !

Bérenger le convoité

Le leader du MMM est de plus en plus convoité. Cela a été vérifié lors de la récente réception donnée par la République populaire chinoise. Plusieurs personnes voulaient lui serrer la main ou se faire photographier à ses côtés, dont ses adversaires les plus farouches comme Ivan Collendavelloo ou Mahen Jhugroo. Bérenger est resté civilisé et impassible, sans afficher un air de camaraderie.

Où étaient la présidente et le VP ?

Si tous les partis politiques et le gros de la jet-set mauriciens ont répondu favorablement à l’appel pour le 68e anniversaire de la République populaire de Chine (comme c’était le cas pour la fête nationale de l’Inde), deux personnalités de l’État ont brillé par leur absence, surtout au moment du toast. Il s’agit ni plus ni moins de la présidente et du vice-président de la République ! Ce qui constitue un manquement protocolaire grave.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires