Lancement de l’e-sports lounge de FootFive : «C’est fou qu’un jeu video suscite autant d’émotions…»

Avec le soutien de
Après quelques parties et des éclats de rire partagés, des amitiés sont nées.

Après quelques parties et des éclats de rire partagés, des amitiés sont nées.

Real Madrid vs Manchester United : l’affrontement final. Le choc des géants. La conclusion du premier tournoi FIFA18 sur Playstation 4 à Maurice. L’excitation est grande parmi les spectateurs. Il est 23 heures et des poussières en ce vendredi 29 septembre. Les traits des participants sont tirés, mais personne ne pense à rentrer chez lui.

Bernard Lam (à g.) a remporté un trophée et le jeu FIFA18, après une finale disputée contre Julien de Robillard.

Les deux gamers en chef, Julien de Robillard, qui ne jure que par Pogba et les Red Devils, et Bernard Lam, qui mise sur la BBC (Bale-Benzema-Ronaldo) du Real Madrid depuis le début du tournoi, sont prêts pour le choc. Règlement de compte à FootFive qui, cette fois, ne se contente plus de faire suer ses joueurs sur le terrain, mais plutôt travailler leurs méninges – de façon plus ludique – avec l’avènement de son E-Sports Lounge, à l’étage.

Adepte de FIFA, Stephan Buckland (2e à g.) a trouvé la version 2018 plus lente.

Mais avant de vous en dire plus sur ce Real-Man Utd, véritable remake de la Supercoupe d’Europe qui vit les deux cadors s’affronter au tout début de cette saison, petit retour en arrière… 

Pour les besoins de cet article, nous nous sommes immergés dans la peau d’un gamer, aligné pour la première fois sur FIFA18, dont la sortie mondiale avait lieu le même jour, même si l’auteur de ces lignes est un fan de Konami et Pro Evolution Soccer… 

Concentrés pour certains et détendus pour d’autres, les “gamers” sont passés par toutes les émotions.

Quitte à passer pour un plouc, on délaisse l’analogue pour jouer avec une configuration de manette à l’ancienne. Retour vers le futur, 20 ans plus tôt… On sait qu’on va morfler face aux ‘djeuns’ de la génération Messi-CR7 mais c’est aussi ça le fun de ce type de tournoi. 

L’agence “Twögether” a eu carte blanche pour la déco des lieux et s’est fait plaisir.

Seize joueurs sont engagés dans le tournoi. Pour la plupart, des jeunes cadres qui jouent déjà à FootFive et qui sont tous surmotivés à l’idée de venir désormais se défouler sur console, sur un poste ou en réseau, à l’étage dans le cadre futuriste et très stylé de ce flambant neuf E-Sports Lounge. 

Nicolas Bastien-Sylva et son équipe de l’agence Twögether n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère pour refaire la déco ! Visuellement, ça en jette un max. «C’est nouveau à Maurice et on nous a donné carte blanche», commente Nicolas. «Je trouve que c’est le complément qui manquait à l’offre Foot Five. En plus d’être un superbe endroit, c’est surtout l’aspect social qui me plaît. Avec l’arrivée des connexions internet haut débit on ne joue plus à la console ensemble dans la même pièce, mais seul avec un casque et des amis virtuels... Avec ce nouveau concept, Foot Five remet de l’humain dans le gaming», souligne François Colin, l’un des participants du tournoi, fan d’Arsenal. 

Le tournoi débute. On ne va pas prendre de risque pour le premier match. Allez, on prend le Barça, une valeur sûre ! Notre adversaire nous salue. C’est Julien de Robillard, Sales advisor chez ABC, qui nous dit qu’il ne joue pas souvent à cause du travail. Score final : 6-0 pour lui. One ne sera dès lors pas surpris de le revoir plus tard en finale… 

Stephan Buckland, désormais entraîneur, a délaissé ses pointes pour une manette ce soir, lui aussi. «Mo ene fan de FIFA depuis 1998. Premier match mone perdi 7-0, après perdi 3-0, mais à la fin mone gagner 3-0», rigole-t-il. Il trouve ce FIFA18 plus lent que le précédent mais avoue que le réalisme du jeu est bluffant. 

Deuxième match pour nous. Face à Irlen Kisten. Fan de Pogba, il choisit Manchester United. On décide de lui opposer Chelsea. Avec la défense des Blues sa évitera de se prendre un nouveau carton… Hélas, le transfuge monégasque Bakayoko prend un carton rouge. Score final : 6-0. Encore ! 

Pour le dernier match de la phase de poule, on tombe face à Reeaz Torabally, revendeur de jeux vidéo, le gérant de One-O-One. Tout sauf un cadeau ! Fan de PES lui aussi, il prend le PSG et on lui oppose le Real Madrid, un peu en désespoir de cause cette fois, faut l’avouer… 

Par un incroyable concours de circonstance, le Real l’emporte 2-1. On ne sait trop comment. Boule rond la plaine carré parfois, il paraît. Techniquement, Reaz et Neymar auront quasiment tout fait dans ce match. Même la fameuse ‘lambretta’ (sombrero sur un joueur) du Brésilien. Ce FIFA18 est aussi captivant que la réalité ! 

Retour à la finale. Bernard Lam vs Julien de Robillard donc. Le premier ouvre le score avec sa flèche supersonique Gareth Bale dès la 7e minute. Le Real domine Manchester qui se défend. Pogba égalise à la 56e minute ! Julien recommence à y croire. «C’est fou qu’un jeu suscite autant d’émotions», glisse Nicolas Lecordier, directeur général de FootFive. 

Karim Benzema porte l’estocade finale 10 minutes plus tard. 2-1 pour les Merengue. Bernard Lam est sacré champion. Son calme et sa concentration ont payé. Cette finale et ce tournoi ont tenu leurs promesses. Plus d’un ont certainement trouvé leur nouveau loisir après les heures de boulot.

Tarifs

Les tarifs de l’e-Sports lounge de FootFive, qui peut aussi être réservé pour des événements privés : 

15 minutes : Rs 50 (Rs 25 pour toute manette supplémentaire) 
1 heure : Rs 150 (Rs 75 pour toute manette supplémentaire) 
3 heures : Rs 350 (Rs 175 pour toute manette supplémentaire)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires