[Audio] Pravind Jugnauth : «Kalyan Tarolah ne démissionne ni comme PPS ni comme député»

Avec le soutien de
Le leader du MSM s’est adressé aux journalistes à l’issue du bureau politique de son parti, le samedi 30 septembre.

Le leader du MSM s’est adressé aux journalistes, à l’issue du bureau politique de son parti, le samedi 30 septembre.

«J’ai une bonne conduite personnelle.» Ces mots prononcés par le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) à l’issue du bureau politique marathon de deux heures de son parti, au Sun Trust Building, à Port-Louis, le samedi 30 septembre, sont en réponse aux questions de la presse sur l’affaire dans laquelle est impliquée le député MSM Kalyan Tarolah. Pravind Jugnauth devait affirmer que le secrétaire parlementaire privé (PPS) reste toujours en poste et ne démissionne pas du Parlement.

«Il y a une enquête policière suite à la déposition de la dame en question contre Kalyan Tarolah. Laissons la police faire son travail. J’aviserai de la marche à suivre en fonction des conclusions.» Le leader orange ne compte pas, pour le moment, réclamer la démission de son PPS. Pravind Jugnauth argue que le cas de ce dernier n’a rien de similaire avec la démission de l’ancien Attorney General, Ravi Yerrigadoo. En ajoutant qu’il n’a pas peur d’une éventuelle élection partielle dans la circonscription nº10, Montagne-Blanche–Grande-Rivière-Sud-Est. 

Parlant de l’affaire bet365, qui a vu le départ de Ravi Yerrigadoo du gouvernement, le Premier ministre et leader du MSM devait faire remarquer que les journalistes du groupe La Sentinelle, Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode, auraient dû eux aussi «step-down» de leurs positions professionnelles, le temps de l’enquête policière. 

Pravind Jugnauth a aussi dit que la cour est venue lui donner raison dans l’affaire des démolitions le long du tracé du Metro Express, nommément à La Butte et à Barkly. Il déplore l’attitude et le langage de certains politiciens de l’opposition, dont le député mauve Rajesh Bhagwan et celui du Parti travailliste Shakeel Mohamed, auprès des habitants de ces lieux. Il a dénoncé l’utilisation de ces habitants à des fins politiques. En affirmant qu’on n’entende plus ces mêmes politiciens maintenant.

Le leader orange n’a pas manqué de réaffirmer la détermination de son gouvernement d’aller au bout de son mandat et de mener à bon port tous les projets identifiés. À noter que le député Kalyan Tarolah n’était pas présent au bureau politique. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires