Bet365: «Ce qu’il y a dans l’affidavit est exactement ce que m’a dit Rahim le vendredi précédent», dit Shakeel Mohamed

Avec le soutien de
Shakeel Mohamed aux Casernes centrales ce vendredi 29 septembre.

Shakeel Mohamed aux Casernes centrales, ce vendredi 29 septembre.

«Kan li finn vinn get mwa vendredi li pa ti enkor ena okenn kontak ek La Sentinelle.» Déclaration de Shakeel Mohamed après sa sortie des locaux du Central Criminal Investigation Department, ce vendredi 29 septembre. L'avocat a volontairement donné sa version des faits aux enquêteurs dans l’affaire Bet365.

Selon l’avocat, Husein Abdool Rahim est venu à sa rencontre le vendredi 8 septembre. Ce dernier aurait dit à l’avocat exactement la même chose qu’il a jurée dans son affidavit le mardi 12 septembre. Shakeel Mohamed a aussi tenu à faire ressortir qu’au moment de sa rencontre avec Husein Abdool Rahim, celui-ci n’était pas entré en contact avec aucun journaliste ou autre employé de La Sentinelle.

Suivez tous les développements de cette affaire sur notre fil rouge.

Publicité
Publicité

Il s'est retrouvé impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent allégué. En trois jours, les révélations de Husein Abdool Rahim ont eu raison de Ravi Yerrigadoo. Le Premier ministre n'a pas eu d'autre choix que de demander à l'Attorney General de step down, le mercredi 13 septembre. Mais le «dénonciateur» est revenu sur ces propos accusant l'express et Roshi Bhadain d'avoir initié un complot pour faire tomber Ravi Yerrigadoo.

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x