Jenny Adebiro: «Une femme peut aspirer à devenir PM»

Avec le soutien de
Jenny Adebiro, la nouvelle présidente de la commission des femmes du MMM.

Jenny Adebiro, la nouvelle présidente de la commission des femmes du MMM.

Vous avez été élue présidente de la commission des femmes du Mouvement militant mauricien (MMM) durant le week-end. Pour quelle raison le MMM a-t-il besoin d’une commission des femmes ?

La commission des femmes est une cellule de réflexion pour toutes les militantes et, par ricochet, les femmes mauriciennes. Un parti ne peut pas exister sans une cellule pour les femmes.

Je vous rappelle qu’elles représentent un gros pourcentage de l’électorat. Elles sont importantes tout comme les jeunes et les enfants dans la société.

Au sein du MMM, il y a toujours eu la commission des femmes qui a débouché sur la création de l’aile féminine. Désormais, c’est une structure bien définie que nous avons.

Le MMM promet qu’un tiers des candidats sera des femmes aux prochaines élections. Est-ce possible ?

Écoutez, on se donne à fond pour avoir le maximum de candidates pour les prochaines élections. Notre objectif est d’avoir, à la longue, 50 % de femmes ; mais il faut commencer par un tiers de candidates.

Nous appliquons notre Constitution. Il y a déjà des femmes à la tête de nos comités régionaux. Nous avons donné l’exemple en alignant Nita Juddoo, la seule candidate, à la partielle de Belle-Rose-Quatre-Bornes. C’est une preuve que le MMM accorde beaucoup d’importance aux femmes et tient ses promesses.

Êtes-vous d’accord que dans l’éventualité d’une alliance, il n’y aura pas un tiers de candidates ?

Je me tiens à ce que notre leader, Paul Bérenger, a maintes fois répété : il n’y aura pas d’alliance. Le parti dresse actuellement une liste de 60 candidats.

Est-ce qu’une femme pourra prétendre au poste de vice-Premier ministre au sein du MMM ?

Pourquoi pas ? Une femme a beaucoup d’aptitudes et de capacités. Elle peut même aspirer à devenir Première ministre. Le Mouvement socialiste militant n’arrête pas de dire qu’il a placé des femmes à des postes très importants… Mais lorsque les droits des femmes sont bafoués, nous n’entendons pas ces nominées. Elles ne se battent pas pour la femme.

Quand le MMM nommera des jeunes à des postes importants, ce sera pour leurs aptitudes et leurs capacités.

Vous avez commencé très jeune. Il me semble que vous, ancienne présidente de l’aile jeune, êtes très appréciée au sein du parti.

Ce n’est pas vrai. J’ai connu des échecs. J’ai connu des défaites au sein des élections internes. Avoir de l’ambition, c’est bien. Mais il faut être patient.

J’ai été la responsable des relations publiques de l’aile jeune pour ensuite occuper le poste de vice-président et président. J’étais également la secrétaire de la commission des femmes.

Il est vrai que je suis jeune, mais j’ai beaucoup travaillé. Je pense que mes amis apprécient mon travail. Je leur remercie pour la confiance qu’ils m’accordent.

Serez-vous candidate au no4 (Port-Louis Nord– Montagne-Longue) ?

Je ne suis plus au no4. Étant donné que j’habite Baie-du- Tombeau, j’ai intégré le comité régional du no5 (Triolet-Pamplemousses). Pour les prochaines élections, j’oeuvrerai pour le MMM, peu importe la circonscription.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires