[Audio] Perquisition chez des journalistes: «C'était évident qu'on était venu pour les arrêter», affirme Me Kushal Lobine

Avec le soutien de
La commission légale du PMSD face à la presse ce lundi 25 septembre.

La commission légale du PMSD face à la presse ce lundi 25 septembre.

«Malgré les divergences d'opinion avec la Sentinelle, le PMSD tient à apporter son soutien total à tous nos amis journalistes.» Déclaration de l'avocat Kushal Lobine, lors de la conférence de presse de la commission légale du PMSD, ce lundi 25 septembre.

Me Kushal Lobine a soutenu qu'il faut dénoncer la manière de faire de la force policière contre les trois journalistes de La Sentinelle. «Ils sont venus avec des mandats de perquisition. Est-ce que c'est normal que l'on vienne à 4 h du matin chez les gens. C'était évident qu'on était venu pour les arrêter», a-t-il fait ressortir.

D’ajouter qu’il  faut dénoncer ce genre de pratique. Pour lui, la police a tout fait pour intimider ces journalistes.

Me Kushal Lobine est aussi revenu sur la guerre entre les groupes de presse. «Quand la presse est en guerre, à qui bénéficie cette guerre ? On oublie les affaires Rutnah ou encore Yerrigadoo. Surtout que ce dernier a avoué avoir signé la lettre (NdlR : pour permettre au parieur Husein Abdool Rahim de voyager et toucher ses gains). Je suis sceptique qu'après les accusations de Husein, surtout qu'il a déclaré avoir juré un faux affidavit, la police continue à lui dresser le tapis rouge. Pour le moment, il n'y a pas de mandat contre l'ancien Attorney General et aucune perquisition à son bureau ni chez lui.»

Il espère que le commissaire de police, Mario Nobin, va se ressaisir. «La population commence à être dégoûtée.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires