Rezistans ek Alternativ qualifie la position de Pravind Jugnauth sur les Chagos d’«irresponsable» et de «schizophrène»

Avec le soutien de
Les membres de Rezistans ek Alternativ ont critiqué

Les membres de Rezistans ek Alternativ ont critiqué

«C’est la même politique qu’ils défendent. Ils ne font que l’emballer différemment». Le Parti travailliste, le MMM et le PMSD ont été pris pour cible par Rezistans ek Alternativ (ReA), samedi 23 septembre, lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Ils ont aussi critiqué le discours de Pravind Jugnauth à l’Assemblée générales des Nations unies.

Kugan Parapen, candidat à la partielle au no18, a dénoncé «l’opération dry cleaning» de ces trois partis politiques. Tout d’abord, dans le cas du PTr, il affirme que ce parti est à la base de «tou politik pouri ki pé apliké». Il cite entre autres le projet du métro express et la braderie de nos plages. Concernant le MMM, il affirme que les Mauves avancent être le parti «le parti le plus propre. Peuvent-ils justifier les Rs 10 millions obtenus par la British American Insurance (BAI) pour le financement de leur campagne. Quant au PMSD, il a été partie prenante auprès des gouvernements successifs et de leurs décisions. Li ena so responsabilité ladan

Répondant aux questions de la presse sur l’intervention du Premier ministre à l’Assemblée générale des nations unies, sur l’archipel des Chagos, les membres de Rezistans ek Alternativ qualifient la position de Pravind Jugnauth sur l'archipel des Chagos d’«irresponsable» et de «schizophrène». Selon Stephan Gua, le monde va vers «une dynamique de guerre. Pravind Jugnauth explique que l’État mauricien ne remet pas en cause la militarisation de Chagos. Qu’il ne conteste pas la base américaine. C’est irresponsable et dangereux.» 

Il confie que le chef du gouvernement préconise la paix mais que, d’autre part, il affirme que Maurice ne remettra pas en question la base militaire de Diego Garcia.

Les propos de Ravit Rutnah contre une journaliste ont également été commentés. «Cela ne fait pas honneur à la femme et à la classe politicienne à Maurice. La vulgarité de Rutnah reflète ce qui se passe sur le plan politique aujourd’hui. Nu pe dire zot ressaissi zot». 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires