Sauvetage: deux sirènes qui n’ont pas peur de se jeter à l’eau

Avec le soutien de
(De g. à dr.) Pehrine Bannoo et Vanita Hurkhoo-Mahadeo sont fraîchement diplômées en sauvetage aquatique.

(De g. à dr.) Pehrine Bannoo et Vanita Hurkhoo-Mahadeo sont fraîchement diplômées en sauvetage aquatique.  

Leur tâche consiste à effectuer des sauvetages en eau vive. Vanita Hurkhoo-Mahadeo et Pehrine Bannoo sont fraîchement diplômées en sauvetage aquatique niveau 1. En sus d’être dans la SWRU, les deux jeunes femmes ont intégré en même temps le MFRS en octobre 2015. En attendant leur nouvelle affectation au sein de différentes casernes, elles continuent à travailler à la Fire Safety Division. Avant cela, l’une était affectée à la caserne de Flacq et l’autre à celle de Triolet. 

Pour Pehrine Bannoo, devenir soldat de feu est un rêve d’enfant qui est devenu réalité. «J’habite tout près des casernes de pompiers à Port- Louis. Quand j’étais petite, mon père avait l’habitude de m’emmener là-bas. Depuis, je suis fascinée par le travail réalisé par les sapeurs-pompiers», confie cette ancienne élève du collège G.M.D Atchia. Quant à Vanita Hurkhoo-Mahadeo, elle ne chérissait pas particulièrement le rêve d’intégrer ce service. Mais après le Higher School Certificate (HSC), en voyant que le MFRS recrutait, elle a tenté sa chance. 

Au début de leur formation de sapeurs-pompiers, les deux jeunes femmes ont appris qu’une nouvelle unité sera bientôt créée au sein du MFRS. Les recrues ont ainsi été appelées à pratiquer la natation pendant une heure chaque vendredi. Ce qui ne manque pas de leur faire plaisir car elles aiment bien se jeter à l’eau. Littéralement.

Pehrine Bannoo raconte qu’elle voue une passion pour la natation. Léguée par son père, qui l’emmenait souvent nager et qui, de surcroît, est détenteur d’un certificat en sauvetage. «D’ailleurs, c’est lui qui m’a encouragée à devenir membre de la SWRU», renchéri-t-elle. Pour sa part, Vanita Hurkhoo- Mahadeo, une habitante d’Isidore- Rose, confie qu’elle voulait toujours devenir instructrice de natation. Ainsi, en attendant de connaître ses résultats du HSC, cette ancienne élève du collège Professeur Basdeo Bissoondoyal a pris des cours de natation. Aucune des deux jeunes femmes ne pouvait se douter que leur passion allait devenir une partie de leur métier. Du moins, jusqu’à ce qu’elles apprennent qu’elles ont réussi les tests médicaux et d’aptitude. 

En août, aux côtés de leurs homologues masculins, qui sont au nombre de 55, Pehrine Bannoo et Vanita Hurkhoo- Mahadeo ont suivi une formation intense pendant une semaine. La formation a eu lieu à Tamarin et ils ont également effectué la traversée La Prairie-Macondé. Une belle expérience, selon Vanita Hurkhoo-Mahadeo. «Je n’aurais pas pu faire cela si je n’étais pas affectée dans le service», avoue-telle. Tout comme sa collègue, elle maintient que la réussite de leur formation est due à la collaboration et la motivation de leurs pairs masculins. Mais aussi grâce à l’encouragement de la famille. 

Vanita Hurkhoo-Mahadeo ajoute qu’à l’époque de cette formation, elle venait à peine de se marier. Aujourd’hui, les deux femmes de la SWRU sont fières de porter leurs nouveaux équipements. Soit des lunettes de protection, un casque, des bottes, un gilet, une corde, et un canif qu’elles vont devoir porter rapidement à l’appel du métier.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires