Frasques des élus: le PM aurait «peur» d’une autre partielle

Avec le soutien de
Le chef du gouvernement, Pravind Jugnauth avait demandé au député Rutnah de présenter des excuses.

Le chef du gouvernement, Pravind Jugnauth avait demandé au député Rutnah de présenter des excuses.

«Si Pravind Jugnauth a appelé de New York pour demander à Ravi Rutnah de présenter des excuses à la journaliste qu’il a insultée, c’est qu’il ne pourra en aucun cas le sanctionner.» C’est ce qu’a confié un élu de la majorité parlementaire jeudi. Pour lui, la raison est simple : le PM aurait «peur» que le député du Muvman Liberater (ML) soumette sa démission et provoque une partielle. «Personne au sein de l’alliance MSM-ML ne souhaite faire face à une nouvelle partielle après celle au no18.» 

Il est d’avis que le PM ne pourra pas trop s’en prendre à ses élus. Un agent du ML abonde dans le même sens. Car, dit-il, au cas contraire, Vishnu Lutchmeenaraidoo aurait été poussé à la démission suivant l’affaire Euroloan. «Il (NdlR, Lutchmeenaraidoo) est resté ministre, il a seulement changé de ministère. Il me semblait que s’il n’avait pas obtenu ce ministère, il allait démissionner. C’est difficile pour l’alliance MSM-ML de faire élire un candidat.» 

Suivant l’affaire bal kouler, Raj Dayal aurait, lui, menacé de démissionner à au moins deux reprises. Mais SAJ et Pravind Jugnauth l’auraient ramené à la raison. Quant à Showkutally Soodhun, il deviendrait de plus en plus «un poids» pour le gouvernement. C’est ce qui ressortirait du dernier point de presse de la majorité. «Il ne sera jamais poussé à la sortie», souligne l’élu de la majorité. Car une partielle dans n’importe quelle circonscription serait «néfaste» pour le MSM et le ML.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires