Yerrigadoogate: Dick Kwan Tat et le «tonton bookmaker»

Avec le soutien de
L’avocat Dick Kwan Tat (à g.) et  Michel Lee Shim, ancient bookmaker et patron de SMS Pariaz.

L’avocat Dick Kwan Tat (à g.) et  Michel Lee Shim, ancient bookmaker et patron de SMS Pariaz.

Il est un des protagonistes du Yerrigadoogate. Dick Kwan Tat, avocat «discret», a hier fait une déposition au Central Criminal Investigation Department. Il faisait partie du voyage avec Husein Abdool Rahim et Sylvio Sundanum pour ouvrir des comptes bancaires à Dubaï et en Suisse en mars. Qui est-il ?

Et surtout, qui est ce fameux «tonton bookmaker» dont a parlé Husein Abdool Rahim sur les messages WhatsApp ? «Li dir so tonton ena compagnie bkmaker uk», a écrit le dénonciateur, qui s’est par la suite rétracté dans le Yerrigadoogate. Husein Abdool Rahim a avancé que ces messages, publiés par l’express hier, voulaient dire que le «tonton bookmaker de Dick» souhaitait le payer. Un tonton qui se nommerait Michel Lee Shim…


 

D’abord, zoom sur Dick Kwan Tat. Cet avocat serait très proche de Ravi Yerrigadoo. Ils se côtoyaient au temps des études.

Selon des sources bien renseignées au Champ-de-Mars, Dick Kwan Tat proviendrait d’une famille de bookmakers. Plusieurs de ses oncles évoluent dans ce milieu, dont Michel Lee Shim, ancien bookmaker et patron de SMS Pariaz.

Le même Lee Shim qui a été au coeur d’un scandale judiciaire en 2013. C’est Paul Foo Kune qui a fait éclater l’affaire en affirmant que Michel Lee Shim aurait soudoyé des secrétaires de juge pour influencer un jugement.

Dans les milieux hippiques, l’on fait valoir que Michel Lee Shim aurait été proche du Parti travailliste mais se serait, depuis, rapproché du parti soleil. En juin 2017, lorsque Pravind Jugnauth a affirmé que Paul Foo Kune avait financé le Mouvement militant mauricien, ce dernier a réagi.

Dans les colonnes de l’express, il a souligné que depuis que le Mouvement socialiste militant est au pouvoir, Michel Lee Shim aurait bénéficié de nombre d’avantages. À titre d’exemple, Paul Foo Kune a fait ressortir que même si l’ancien ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo a déclaré en 2015 que le gouvernement ne ferait pas de cadeau aux «s», SMS Pariaz avait quand même obtenu une licence pour opérer un business de paris en ligne sur le football. Cela, alors que selon son ancien ami, d’autres compagnies qui auraient formulé les mêmes demandes auraient essuyé un refus.

Sollicité hier sur son portable, Dick Kwan Tat a une première fois raccroché avant de l’éteindre.

Publicité
Publicité

Il s'est retrouvé impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent allégué. En trois jours, les révélations de Husein Abdool Rahim ont eu raison de Ravi Yerrigadoo. Le Premier ministre n'a pas eu d'autre choix que de demander à l'Attorney General de step down, le jeudi 14 septembre. Mais le «dénonciateur» est revenu sur ces propos accusant l'express et Roshi Bhadain d'avoir initié un complot pour faire tomber Ravi Yerrigadoo.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires