Bambous: un marché devenu fantôme

Avec le soutien de
Le Famers’ Market a mis en contact acheteurs et vendeurs mais le succès n’a pas été au rendez-vous.

Le Famers’ Market a mis en contact acheteurs et vendeurs mais le succès n’a pas été au rendez-vous.

Ce bâtiment situé non loin de la gare des autobus a une allure fantomatique. Renseignements pris, il abritait un marché et un Food Court.

Ce marché nommé Farmers’ Market a été inauguré en décembre 2008. C’est la compagnie Médine qui l’a fait construire. Il aurait dû servir de nouveau marché aux habitants du village, aussi bien pour la vente des légumes que d’autres denrées alimentaires et même à l’écoulement d’autres articles pas forcément comestibles comme par exemple des vêtements. 

Il est désormais livré à luimême mais selon certains habitants du coin, c’est devenu un repère de personnes louches. Ce marché aurait pu être une attraction majeure pour l’endroit. Du côté de Médine, on explique que ce projet a été conçu en 2006 dans le cadre du Medine Market Plan dont le but était de revaloriser les terres de la compagnie, tout en mettant le village au centre du développement. 

«Ce marché faisait provision pour l’installation d’étals destinés aux marchands et d’un Food Court pour les clients. Il devait devenir un centre de rencontres et de ventes pour le village de Bambous mais malheureusement cela n’a pas fonctionné», raconte Balmick Jeetun, conseiller du village de Bambous. L’un de ses rêves depuis qu’il siège au conseil du village et au conseil de district de Bambous est la réalisation d’un marché. «C’est difficile à dire pourquoi le Farmers’ Market n’a pas fonctionné. En peu de temps, il a été déserté.» 

Le Farmers’ Market avait pourtant bien démarré. Les premiers marchands ont mis les pieds dans le marché et ont utilisé les étals. Les clients ont montré un intérêt certain pour le Food Court. Malheureusement, ce succès a été de courte durée et un à un, les clients ont disparu et les marchands ont suivi le mouvement. Ce qui a forcé les quelques personnes restantes à mettre la clé sous le paillasson. Selon certains clients de l’époque, la faute revient en partie à certains marchands qui vendaient leurs produits à nettement plus cher qu’ailleurs. Trois ans après, soit en 2011, le Famers’ Market a fermé définitivement ses portes. 

«A l’origine, le projet de Farmers’ Market de la compagnie Médine devait être à but non lucratif. Il devait favoriser l’entreprenariat en mettant en contact des producteurs locaux et des vendeurs. Malheureusement, cela n’a pas duré longtemps», explique-t-on du côté de Médine. «Des projets sociaux auraient dû être nés dans ce bâtiment mais malheureusement les organisations non gouvernementales n’ont pas réussi à les concrétiser.» 

Ce bâtiment ne restera pas abandonné pendant bien longtemps. Plusieurs projets possibles de reconversion sont actuellement sur la table de la compagnie Médine, qui tient à ce qu’il abrite d’autres initiatives.

Développement à venir

Un centre polyvalent est actuellement en construction dans le centre de Bambous. Si la date précise de son ouverture est gardée jalousement pour le moment, ce ne sera pas le seul projet qui verra le jour dans les mois à venir. Un terrain d’environ 2000 mètres carrés a été libéré pour la construction d’un complexe médical pour accueillir la population grandissante du village, le dispensaire étant déjà débordé.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires