Développement : Les appels aux investisseurs se multiplient

Avec le soutien de

Après celui de Londres, un forum économique sur les opportunités d’investissement sera organisé à Rome, Italie, au mois d’octobre.

Les investissements sur une rampe de lancement. Le gouvernement ne cesse de multiplier les appels aux investisseurs de tous bords. Après celui de Londres, l’Italie figure cette fois-ci dans la ligne de mire de nos dirigeants. Une forte délégation malgache composée essentiellement des autorités étatiques et des membres du secteur privé ainsi que de la chambre de commerce Italie-Madagascar, vont faire un déplacement à Rome les 17 et 18 octobre. La ville éternelle accueillera un grand rendez-vous économique dédié sur les opportunités d’investissements dans la Grande île. « Une centaine d’investisseurs italiens est attendue à cette manifestation », annonce une source proche du dossier.
Cette fois-ci, les secteurs énergie, tourisme et agriculture seront privilégiés durant cette manifestation. Ces trois secteurs figurent parmi les priorités en termes d’investissement dans la politique du gouvernement. Ce sont des secteurs qui ont connu une nette embellie de leur situation, et les opportunités n’en sont que plus amplifiées.

Agenda fourni
Dans un pays qui se veut être le grenier de l’océan Indien, des opportunités s’offrent dans le domaine de l’agriculture, l’agri-business et l’agro-alimentaire. Il n’en reste pas moins pour le développement touristique. D’autant plus que certains investisseurs italiens connaissent bien le marché touristique malgache, surtout avec la présence d’Andilana beach à Nosy Be.
Par ailleurs, ce déplacement dans la capitale italienne servira aussi à renforcer les liens commerciaux entre les deux pays. La présence d’une centaine de membres de secteur privé italien, avec des portefeuilles différents, représentera, pour sa part, une grande opportunité aux opérateurs malgaches. Des échanges B2B figurent dans l’agenda de l’évènement.
A chaque déplacement, les dirigeants du pays tentent toujours de rassurer les investisseurs sur l’amélioration du climat des affaires dans le pays. A Londres, par exemple, le Chef de l’État a révélé, devant les investisseurs britanniques, que vingt réformes relatives à la fiscalité, le foncier et la création d’entreprise, ont été entamées en 2016.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires