Smartphones: le Nokia 8 séduit sans artifice

Avec le soutien de

Nokia veut frapper un grand coup avec son nouveau porte-drapeau, le Nokia 8. La rédaction a eu un modèle du dernier-né haut de gamme pour un test sur plusieurs jours. Il faut dire que l’essayer c’est l’adopter. Toutefois, il ne faut pas s’emballer. Le Nokia 8 est passé sous la loupe de l’express.

Prise en main

Le Nokia 8 vient dans une boîte soignée. Le terminal est placé sous le couvert. Puis dans une boîte interne, il y a le chargeur Quick Charge, le câble, les écouteurs et un pin pour ouvrir la fente pour la carte sim. Le Nokia 8 se dévoile en plusieurs coloris, dont argent et cuivre. Ce haut de gamme fait pâle figure face à ses concurrents. Toutefois, sur papier et en utilisation, Nokia 8 dévoile ses qualités.

Design

Sur le plan du design, le Nokia 8 n’a absolument rien de révolutionnaire. Comme ses cousins, le Nokia 5 et le Nokia 6, on sent que HMD Global a misé beaucoup plus sur un appareil fonctionnel et pratique que sur le côté esthétique. L’appareil est plutôt joli et le travail effectué sur les bordures est soigné. Quand on l’a en main, le Nokia 8 est juste assez glissant pour être agréable à utiliser. Le dos en métal, la dalle bien travaillée et aussi l’emplacement des boutons valent le détour. C’est le premier jet d’un flagship sans briller que Nokia propose, un appareil épuré dépourvu de gadgets ou d’autres technologies pas encore maîtrisées. Pourtant Nokia a passé 22 heures pour produire les monoblocs.

Écran

La dalle du Nokia 8 tire vers le froid, soit plus vers la couleur bleu. Pour la composition de l’écran Nokia mise sur l’IPS plutôt que l’OLED. Qui dit IPS dit aussi un taux de contraste excellent. La luminosité crève le plafond, atteignant les 742 cd/m². Ajoutez à cela des couleurs équilibrées, une définition Quad HD (2560 x 1440 pixels) pour un écran de 5,3 pouces (554 ppp) et vous obtiendrez une qualité d’affichage exemplaire. Nokia adopte le mode Always On, qui est un écran de veille qui indique les notifications, l’heure et les alarmes. Ce mode existe chez Samsung et LG, qui veulent que ses utilisateurs aient l’œil sur les notifications même en veille.

Performance

L’appareil est équipé du dernier processeur Qualcomm Snapdragon 835 couplé à une mémoire vive de 4 Giga-octet. Cela permet d’avoir une bonne réception de jeux vidéo. La fluidité, la balance des couleurs et l’autonomie fout de ce Nokia 8 un concurrent sérieux sur papier. Même si l’appareil chauffe, il n’y a aucun signe de baisse de la performance. Le stockage interne est de 64 Giga-octet. C’est une bonne nouvelle car, comme les modèles avec 32 Giga, il faut réduire l’espace du système d’exploitation. Sur la Nokia 8, l’utilisateur va avoir jusqu’à 50 Go. Si vous voulez augmenter la taille de votre mémoire, il faut ajouter une carte microSD jusqu’à 256 Go.

Photo video

Nokia s’est laissé séduire par un double capteur photo dorsale comme Huawei, LG et Apple. Le double appareil photo est composé d’un capteur RGB (Red, Green, Blue) et d’un capteur monochrome. Les deux proposent une définition maximale de 13 mégapixels. À l’avant, au-dessus de l’écran, HMD Global propose également un capteur RGB de 13 mégapixels. La qualité vidéo des deux caméras à l’avant et à l’arrière reste pareille. Les lentilles sont signées Zeiss et il y a un flash led. La partie multimédia est moins fournie. Il faut chercher des lecteurs compatibles.

Système d’exploitation

Aussitôt Windows phone passé à la trappe, HMD Global, l’équipe responsable du revival de Nokia, mise sur android. Le terminal tourne sous Android 7.1 sans surcouche. En d’autres mots, les bloatwares, les applications en arrière-plan des constructeurs sont absentes. L’utilisateur va avoir un smartphone fluide. Sans surcouche, le fabricant offre des applications natives de Google avec quelques applis préinstallées de Nokia. À noter que des mises à jour vers Android 8 sont prévues avant fin 2017.

Autonomie

La batterie du Nokia 8 a une capacité de 3090 mAh. Dans une utilisation quotidienne, elle semble être au niveau de la concurrence, soit plus d’une journée. Pour ce qui est de la recharge rapide, nous retrouvons Quick Charge 3.0 mais il n’est malheureusement pas possible de recharger l’appareil sans fil à cause du boîtier en aluminium. La recharge rapide peut prendre entre 60 minutes et 90 minutes. Côté téléphone, l’appareil peut tenir une journée. Notre test a permis de faire tenir la Nokia 8 durant 18 heures sans recharge avec le Wifi allumé.

Connectique

À ce rayon la prise jack est sur la tranche supérieure, à l’opposé du port USB Type-C et du haut-parleur. Les boutons de déverrouillage et du volume sont à droite. Au niveau des connexions sans fil, le Bluetooth 5 et trois antennes de réception sont présents sur le mobile. En sus, le smartphone est équipé d’un accéléromètre, un E-compass, un Gyroscope, un capteur d’empreinte et un baromètre.

Verdict

Le Nokia 8 n’est pas le S8, le Note 8 ou l’iPhone 8. Pourtant, le mobile séduit de par la qualité de son écran, une manipulation facile et aussi son côté solide. Ce porte-drapeau est parmi le top 10 sans briller. Toutefois, le prix est d’environ Rs 25 000 chez Courts Mammouth.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires