Partielle au n°18 une semaine avec Noël: «Aucune incidence sur le taux d’abstention», clame Bhadain

Avec le soutien de
Le Nomination Day se tiendra la 4 novembre et c’est le 17 décembre que les citadins seront appelés aux urnes.

Le Nomination Day se tiendra le 4 novembre et c’est le 17 décembre que les citadins seront appelés aux urnes.

C’est le 17 décembre que se tiendra l’élection partielle au n°18, Belle-Rose–Quatre-Bornes. Et si certains se demandent si cette date n’a pas été choisie pour «faire diversion», la fête de Noël étant célébrée la semaine suivante, Roshi Bhadain n’en a cure. 

«Mo pa krwar le fait li enn semenn avan Noël pou dévié latansion dimounn.» Cela, clame-t-il, n’aura aucune incidence sur le taux d’abstention. C’est ce qu’a déclaré le leader du Reform Party lors de sa conférence de presse, samedi 16 septembre.

À en croire Roshi Bhadain, les habitants de Quatre-Bornes ont déjà «make up their mind». Et nul doute n’est permis : «Nou pé al ver enn gran viktwar. Le destin du pays changera à travers cette partielle.»

Toujours est-il qu’un fort taux d’abstention serait synonyme de «victoire» pour le MSM et ses alliés, font remarquer des Facebookeurs avertis. «Ils diront que les gens ne s’intéressent pas à ces élections et que c’était une perte de temps…» D’autant plus que, pour l’instant, aucun candidat de l’alliance Lepep n’a été nommé pour briguer les suffrages. 

Interrogé samedi 16 septembre, le porte-parole du gouvernement Etienne Sinatambou a expliqué que c’est la prérogative du Premier ministre. Pravind Jugnauth est actuellement absent du pays, ayant pris l’avion pour se rendre à New York, où il assistera à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies.

En attendant, le taux d’abstention varie entre 15 % et 25 %, en moyenne, que ce soit lors des partielles ou des législatives, comme l’explique Jack Bizlall. Il sera le candidat du Muvman Premye Me au n° 18, le 17 décembre. Et, cette date pourrait, selon lui, faire grimper le taux d’abstention, qui pourrait osciller entre 35 % et 40 %, surtout si l’alliance Lepep ne présente pas de candidat. 

Même son de cloche du côté de Danesh Maraye, candidat du PMSD. Il estime que la date choisie pourrait avoir une grande incidence sur le nombre de votants. 

Nita Jaddoo, candidate du MMM, partage ce sentiment. «C’est vrai qu’en l’absence d’un candidat du MSM-ML, l’alliance Lepep pourra dire que les partis de l’opposition n’ont pu convaincre une grande partie de l’électorat, s’il y a un fort taux d’abstention.» 

Taux d’abstention lors des dernières élections.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires