The voice: cinq voix rien que pour vous

Avec le soutien de
Les artistes ont hâte de se retrouver devant le public mauricien.

Les artistes ont hâte de se retrouver devant le public mauricien.

Après avoir enchanté les Mauriciens l’année dernière en faisant venir certains des chanteurs de l’émission The Voice, Titanium Events Club revient à la charge et propose cette fois des chanteurs de la saison 6 de cette émission. Le concert proposé ce soir prend une autre tournure et sera une Beach party. L’événement se tiendra ce soir à partir de 20 h 30 sur la plage du Sugar Beach Gold & Spa Resort à Flic-en-Flac.

Marius, Audrey, Emmy Liyana, Ann-Shirley et Dilomé disent avoir hâte de se retrouver sur la scène ce soir face au public mauricien. Lors du concert qui sera d’une durée de 1 h 45, ils interprèteront divers morceaux qu’ils avaient présentés lors de leur passage à The Voice.

Et cerise sur le gâteau, les cinq seront accompagnés d’une sixième. En effet, Tamara, la chanteuse de The Voice de la saison 5, qui était déjà à Maurice l’année dernière, sera également sur la scène du Sugar Beach ce soir. Cette dernière se dit très heureuse de l’opportunité qui lui est offerte de se produire à nouveau à Maurice.

De belles surprises dont des duos et trios attendent les fans ce soir. Un Food corner proposant du Street food sera aménagé sur la plage et une After party est également prévue. Des billets sont encore disponibles à Rs 500 et Rs 1000 (VIP avec accès au lounge et bar privé) chez Otayô et Monticket.mu. Ils seront également en vente à la porte.

Dilomé : «Mon album sera plus pop, plus dansant»

«Je prépare actuellement mon premier album. Je suis en studio. Mon single devrait sortir au mois d’octobre. L’album devrait contenir une douzaine de titres mais ce n’est pas encore défini. Le style sera différent de ce que j’ai présenté lors de The Voice. Ce sera plus pop, plus dansant. Il y aura aussi des balades, des titres à émotion comme j’ai fait avec L’Aigle Noir à The Voice., mais ce sera un album qui ressemble plus à mon univers. Le titre sera dévoilé en octobre. The Voice m’a apporté beaucoup de choses. Avant je chantais dans ma chambre. J’étais timide, je n’avais pas confiance en moi. Ma famille m’a poussé et j’ai fait des covers que j’ai présentées sur Youtube et c’est comme ça que j’ai atterri à The Voice. Et participer à ce concours m’a donné confiance en moi. Aujourd’hui, je suis à Maurice et j’ai hâte de me retrouver sur scène. Je vais proposer L’Aigle Noir et Human, ainsi que de nouvelles reprises.»

Audrey : «La musique, c’est d’abord la rencontre avec les gens»

«Je suis venue à Maurice il y a 15 ans. Cela fait un peu loin, mais j’aimerais revenir avec mon groupe et aussi jouer dans mon île natale, La Réunion. The Voice m’a apporté beaucoup de choses dans mon travail personnel, notamment dans le travail de la voix, dans ma façon de gérer le stress. Il y a beaucoup de travail. Parfois, je me dis qu’il faut être un peu fou pour faire cette émission. Ma participation a fait que moi et mon groupe, Audrey et Les Faces B, on a joué un peu partout dans le sud-est de la France. Nous avons aussi beaucoup de projets de concerts parce que moi, je crois que la musique c’est d’abord la rencontre avec les gens. Nous proposons du swing, du blues, du rythm and blues de la Nouvelle Orléans des années 30 à 50». Et qu’en est-il de l’éventail ? «C’est une grande histoire d’amour. Je jouais dans un bar il y a longtemps. Il faisait très chaud et je n’avais rien pour m’éventer. La serveuse a reçu des éventails d’un promoteur et elle m’en a proposé un. Ça a commencé comme ça. Et puis, c’est devenu ma façon de me tenir sur scène. Avec l’éventail, il y a une forme d’équilibre qui s’est mise en place. C’est un bel objet qui ne me quitte plus.»

Marius : «J’ai trouvé ma patte »

«The Voice a permis de concrétiser mon projet musical. J’ai une formation de comédien et donc, je m’orientais plus vers la comédie et le ciné- ma. Mais j’aime toujours la musique et ma participation à The Voice a fait que c’est la partie musicale qui a été propulsée. Avant de participer à The Voice et même si j’avais fait beaucoup de musique, je ne me sentais pas au même niveau que les autres. C’était aussi un peu de manque de confiance en moi mais du coup, le fait de me lancer dans cette aventure m’a appris que j’avais ma place dans cet univers. Je suis en préparation d’un EP. Sur The Voice, je voulais surprendre les gens et montrer plusieurs styles, mais maintenant je me suis trouvé. Je suis dans un style assez old schold, j’adore l’influence de la Motown, des années 60-70 ou encore de Michael Jackson. J’ai trouvé ma patte dans ce style mais avec des textes en français. J’aimerais, avec le EP qui sera une vitrine pour les maisons de disque, mettre un single en avant et en parallèle travailler sur un album.»

Emmy Liyana : Un album avec Slimane

«Ma participation à The Voice m’a apporté énormément de choses, surtout au niveau musical puisque je n’étais pas du tout dans la musique. Au fait, j’étais baby-sitter et c’était une autre vie. Je chantais chez moi, pour ma mère depuis très longtemps. La musique était présente mais je ne l’avais jamais montrée et je n’avais jamais rencontré personne de la musique. Un jour que je chantais dans un piano bar, Slimane (NdlR : le gagnant de la 5e saison de The Voice) m’a filmée et il m’a demandé si ça me plairait de faire The Voice. J’ai accepté et c’est là que tout a commencé. Maintenant, je travaille sur un album avec plusieurs personnes dont Slimane. Mais pour l’instant, il n’y a pas de style défini. J’ai composé quelques textes et un texte m’a été offert par Slimane. On ne sait pas encore quand cet album sortira mais ce sera peut-être pour l’année prochaine. »

Ann-Shirley : Des influences qui résonnnent

«The Voice m’a apporté pas mal de visibilité et a surtout permis de me montrer telle que je suis et cela a été très important pour moi. Ce concours m’a fait comprendre l’importance de la rigueur. Il faut aller très vite et quand on fait le live, les choses s’accélèrent. Toutes les semaines, il faut prendre de plus en plus de morceaux et faire attention à la mise en scène. Cette émission a été très formatrice. Et maintenant, je suis dans la préparation d’un album. Ce sera quelque chose d’assez personnel car je me suis mise à la composition. Ma langue natale est le français, je suis d’origine camerounaise, j’ai donc voulu mettre l’accent sur le français et musicalement faire quelque chose qui me ressemble. Mais je n’arrive pas à mettre un style dessus, mais ce sera dans l’esprit cinématographique parce que j’adore le rapport à l’image. Donc, ce sera des titres avec de vraies histoires ou des textes afin que l’on puisse se renvoyer des images à soi-même comme quand on lit un livre. Il y aura pas mal d’influences. Il faut que la composition musicale serve aux textes et à l’histoire. Le texte est très important pour moi. La lecture c’est le patrimoine français. J’ai voulu le travailler et en faire quelque chose de moderne. J’ai fait beaucoup de musique afro, de hip-hop et je fais du piano depuis l’âge de six ans. Donc, j’ai la formation classique aussi. Tout cela, ce sont des influences qui résonnent. Mais cela va donner une couleur particulière à l’album».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires