Courses hippiques: Le contrôle autour des analyses désormais plus strictes

Avec le soutien de
Depuis la Maiden Cup, la Gambling Regulatory Authority a complètement intégré le circuit.

Depuis la Maiden Cup, la Gambling Regulatory Authority a complètement intégré le circuit.

L’étau se resserre autour des courses hippiques. Depuis la journée de la Maiden Cup 2017, le dimanche 3 septembre, la Gambling Regulatory Authority (GRA) a complètement intégré le circuit.

Un vétérinaire du gouvernement, un représentant de la police des jeux et un employé de la GRA sont désormais présents lors de la collecte d’échantillons équins aux fins d’analyses. Ces membres des autorités assistent aussi à la mise sous scellés des échantillons et à leur ouverture dans les locaux de Quantilab.

«Et il faut dire que le Mauritius Turf Club ne fait plus de résistance», lâche un membre du board de la GRA. Dans son édition du 12 juillet, l’express déplorait le conflit que pourrait représenter Quantilab, un laboratoire d’échantillons équins dont le Mauritius Turf Club (MTC) détient 30 % des actions. Deux mois après, la GRA renforce sa présence au Champ-de-Mars, afin d’éliminer tout risque de conflit d’intérêts.

Autre mesure prise : la liste des codes des échantillons est désormais sous scellés. Auparavant, elle restait en possession des employés du MTC. La GRA a donc pris des mesures pour s’assurer que personne n’ait accès à cette liste. Ainsi, le représentant de la police des jeux, le vétérinaire du gouvernement et l’employé de la GRA doivent tous apposer leur signature sur l’enveloppe contenant la liste. Et pour l’ouvrir, souligne le membre du board de la GRA, ils doivent tous être présents.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires