Élection partielle: la première réunion politique du MP à Quatre-Bornes perturbée

Avec le soutien de
Un groupe d’individus a interrompu Alan Ganoo et Jean-Claude Barbier à plusieurs reprises lorsqu’ils s’adressaient à l’assistance.

Un groupe d’individus a interrompu Alan Ganoo et Jean-Claude Barbier à plusieurs reprises lorsqu’ils s’adressaient à l’assistance.

Alan Ganoo et les membres du Mouvement patriotique (MP) ont eu du fil à retordre, ce vendredi 15 septembre, à Quatre-Bornes. Le parti avait organisé à l’avenue Rotin sa première réunion politique après l’annonce, plus tôt dans l’après-midi, de la date de l’élection partielle au n°18, Belle-Rose–Quatre-Bornes. Celle-ci aura lieu le dimanche 17 décembre.

Il se trouve que ni Alan Ganoo ni Jean-Claude Barbier, respectivement président et secrétaire général du MP, n’ont pu prendre la parole en toute tranquillité. En effet, un groupe d’individus a pris un malin plaisir à les interrompre à plusieurs reprises lorsqu’ils s’adressaient à l’assistance, en présence de Soodesh Roopun, un porte-parole du parti. 

Tant et si bien que des éléments de la police ont dû être sollicités sur les lieux. Les dirigeants du MP ont été questionnés à la suite de ces perturbations. 

Interrogé, Jean-Claude Barbier affirme que ces incidents sont l’œuvre de partisans d’un parti politique de l’opposition qui ont déchiré les affiches du MP à divers endroits à Quatre-Bornes. Il a signifié son intention de faire une déposition à ce sujet.

Publicité
Publicité

Roshi Bhadain a finalement mis sa menace à exécution ce vendredi 23 juin. Vers 18 h 30, la nouvelle de sa démission se répandait comme une traînée de poudre. Retour sur cette démission diversement commentée.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires