Prestation de serment: le parcours de Maneesh Gobin

Avec le soutien de
Maneesh Gobin a prêté serment, ce jeudi 14 septembre, à la State House.

Maneesh Gobin a prêté serment, ce jeudi 14 septembre, à la State House.

Ça y est. Maneesh Gobin a prêté serment devant la présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim, ce jeudi 14 septembre. Maneesh Gobin succède à Ravi Yerrigadoo au poste d’Attorney General à la suite d’un scandale de blanchiment d’argent impliquant ce dernier. C’est hier, mercredi 13 septembre à 17 h 15, que le Premier ministre Pravind Jugnauth a annoncé ce changement lors d’une conférence de presse. Maneesh Gobin, avocat de profession, reprend donc le flambeau à Ravi Yerrigadoo à mi-mandat de ce gouvernement.

Qui est Maneesh Gobin ?

Cet habitant de Curepipe compte 15 ans de carrière au sein du barreau. Mais ce n’est que récemment, en 2014, qu’il a débuté sa carrière politique. Il est d’ailleurs connu comme étant proche de Pravind Jugnauth, ayant été l’un de ceux qui n’ont pas hésité à apporter leur soutien au leader du MSM quand la cour intermédiaire l'avait condamné dans l’affaire MedPoint.

Maneesh Gobin est devenu membre du Parlement, après avoir été élu en tête de liste dans la circonscription no13, Rivière-des-Anguilles–Souillac, le 22 décembre 2014. Par la suite, il a succédé à Mahen Jhugroo au poste de Chief Whip le, 25 janvier de cette année, quand son collègue a été nommé ministre des Collectivités locales par le Premier ministre. Il a également occupé le poste de président du comité parlementaire de l’ICAC.

S’il est un novice en politique, Maneesh Gobin connaît toutefois bien le système électoral mauricien. Il a été sollicité à plusieurs reprises pour agir comme Returning Officer lors des élections générales. Son expérience a également été sollicitée par l’Union africaine comme observateur lors de scrutins sur le continent africain.

Affaire de complot

Une ombre au tableau : le nom de Maneesh Gobin avait circulé lors d’un scandale qui remonte à 2009. Soit dans une affaire de complot allégué contre l’ex-Managing Director d’Air Mauritius, Nirvan Veerasamy, pour le faire partir. Le 10 janvier de la même année, l’extrait d’un enregistrement avait été publié par Samedi Plus, alors dirigé par Rudy Veeramundar, l’actuel directeur de communication du Premier ministre. Il s’agissait d’une conversation entre la commissaire de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) d’alors, Indira Manrakhan, Dan Maraye et Sanjay Bhuckory.

Indira Manrakhan avait invité Sanjay Bhuckory chez elle. Ce dernier l’avait sollicitée pour lui faire des révélations sur la compagnie nationale d’aviation. Selon le rapport de sir Victor Glover, c’est Maneesh Gobin, qui est un ancien Chief Legal Counsel de l’ICAC, qui aurait conseillé à cette dernière d’enregistrer la rencontre parce qu’elle n’avait pas d’expérience dans le domaine.

Du reste, le nouvel Attorney General a une expérience approfondie dans le service juridique et judiciaire de Maurice qui s’est forgée de 1999 à 2008. Il a notamment occupé les postes de State Counsel, Senior State Counsel, magistrat de district et senior magistrat de district.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires