Betroka – Des fabricants de poudre à canon arrêtés

Avec le soutien de

Joli coup de filet des forces de l’ordre à Betroka. Cinq fournisseurs de produits chimiques utilisés dans la fabrication de munitions ont été arrêtés ce week-end.

Samedi dernier, les forces de l’ordre ne s’attendaient pas à trouver de la poudre de chlorate de sodium servant à la fabricatiob de munitions, envenant arrêter des malfaiteurs. Ces derniers ont été arrêtés un par un, au nombre de cinq,  samedi et dimanche, et accusés de fournir de la poudre chimique dans la région de Betroka. Les gendarmes ont pris sur le fait trois hommes projettant leurs méfaits, sur la route à la sortie de la ville, ce qui a permis de conduire l’enquête sur ces fournisseurs de poudre chimique. D’autres bandits sont encore recherchés sur place.

Des renseignements sont parvenus aux forces de l’ordre sur l’existence de cette bande de malfaiteurs préparant une agression à Antranovato Betroka, autour du terrain d’aviation.

Sur les trois hommes arrêtés, ont été saisis des amulettes, des linceuls, des munitions, de la poudre ainsi que divers matériels. Ils venaient en fait d’acheter le chlorate de sodium chez un couple habitant en pleine ville deBetroka, lequel a été arrêté immédiatement.

Une perquisition dans une habitation proche de celle du couple a permis de découvrir trois sacs pesant vingt cinq kilos chacun empli de poudre chimique, ainsi que plusieurs emballages contenant jusqu’à cent vingt cinq kilos de chlorate. Le propriétaire de la maison a été arrêté aussi pour interrogatoire.

L’enquête s’est poursuivie par l’arrestation de l’épouse du présumé vrai  propriétaire des produits.

Vendus 10 000 ariary

« Selon des renseignements complémentaires, le « gobelet » de cette poudre chimique serait vendu 10000 ariary. Cette contenance peut charger jusqu’à 70 fusils de chasse », selon les explications de la gendarmerie nationale.
Très tôt le matin, l’homme présumé propriétaire de ces produits a quitté précipitemment la ville en compagnie d’un élu local de la région. Le chlorate de sodium saisi a été mis sous séquestre immédiatement.

« Les personnes arrêtées ont déclaré que la poudre chimique servait à recharger des douilles ayant déjà servi » selon les explications de la gendarmerie nationale

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires