Dans une mise en demeure: Yerrigadoo nie les faits mis en avant par Rahim

Avec le soutien de
Ravi Yerrigadoo nie les faits qui lui sont reprochés.

Ravi Yerrigadoo nie les faits qui lui sont reprochés.

Sa réplique n’a pas tardé. L’Attorney General Ravi Yerrigadoo a, dans une mise en demeure servie ce mercredi 13 septembre à La Sentinelle Ltée, au directeur des Publications de La Sentinelle Nad Sivaramen, aux journalistes Axcel Chenney et Yasin Denmamode, nié ce qui ont été rapporté dans les colonnes de l’express depuis lundi. Ravi Yerrigadoo avance que les écrits rapportés dans la presse ne sont pas de lui et que les conversations Whatsapp publiés dans les journaux ne sont pas les siennes.

L’Attorney General explique qu’il n’est pas non plus impliqué dans aucune démarche d’obtention d’un certificat de moralité ou de «Variation order» à l’attention de Husein Abdool Rahim. Il ajoute qu’il n’y a jamais eu de correspondance entre lui et Bet 365 UK. «Your publications are absolutely and completely false, fabricated ans malicious», poursuit-il dans le document.

«Warning you that the abovenamed Party hereby expressly reserves any and all of his rights, powers and privileges or remedies under or pursuant to the laws of Mauritius to engage against You any criminal and civil action(s) as he may be advised», a-t-il conclu dans la mise en demeure.

Publicité
Publicité

Il s'est retrouvé impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent allégué. En trois jours, les révélations de Husein Abdool Rahim ont eu raison de Ravi Yerrigadoo. Le Premier ministre n'a pas eu d'autre choix que de demander à l'Attorney General de step down. Retour sur ce scandale...

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires