Hans Nayna : Retenir le temps qui passe

Avec le soutien de

Nouvelle vie - Hans Nayna est papa depuis janvier- nouvel album. Time Flies sera lancé le 30 septembre prochain à l’Espace Culturel Malcolm de Chazal à Saint-Pierre. Incursion dans un univers musical bouillonnant.

Signe de maturité. «J’ai un peu la phobie du temps qui passe. J’appréhende de le laisser s’en aller sans faire ce qu’il faut». Les questionnements, ce n’est pas ce qui manque dans l’univers musical de Hans Nayna. Après le joli succès de son premier album, Music for the Soul, il revient avec Time Flies. Ce second album au blues, soul et rock, «plus travaillés» sera lancé le 30 septembre prochain à l’Espace Malcolm de Chazal, Saint-Pierre.

Un second album nourri par le lot de conseils et d’enseignements que Hans Nayna tire de la première aventure. Une cohérence de style portée par le désir de mettre davantage en avant sa voix soul, légèrement voilée, parfois puissante, souvent sensuelle. «Je suis entouré de plusieurs musiciens, il faut éviter de tomber dans certaines facilités qui m’empêchent d’exploiter ma voix. C’est un conseil que j’ai pris à coeur», souligne l’auteur-compositeur- interprète.

Photo tirée de la pochette du nouvel album Time Flies. 

Time Flies marque un nouveau tournant dans l’existence de Hans Nayna. «J’écris par rapport à ma vie personnelle. Music for the Soul, c’était un peu mon état d’esprit pendant quatre-cinq ans. Depuis, j’ai connu beaucoup de changements. J’ai voyagé. J’ai découvert l’Europe et Madagascar. Pardessus tout je suis devenu papa. Mon fils, Saul est né en janvier. Aujourd’hui je suis à la croisée des chemins avec des choix importants à faire».

De cette évolution sont nés 12 titres. Outre la chanson-titre, il y en a une dédiée à son fils : Lullaby for Saul. Il parle aussi de, Masquerade, de Never be mine, de Beautiful People, entre autres. Ce second album est intégralement en anglais. «L’anglais est la langue qui m’attire le plus. J’assume cela sur Time Flies». Un choix loin d’être innocent. «Je veux que quand on parle de Hans Nayna, que ce soit les compositions en anglais qui ressortent. Avec Time Flies, je veux être reconnu comme le chanteur mauricien qui compose et chante en anglais».

Ce nouvel album est une co-production de Hans Nayna et du producteur Richard Hein. Time Flies a été enregistré chez ce dernier, au Studio Kapricorn.

L’album sera également disponible en ligne. «Nous comptons travailler davantage sur la distribution à l’étranger. Il y a beaucoup de territoires tels que l’Inde, l’Afrique du Sud et l’Australie à exploiter», affirme avec optimisme Hans Nayna.

Texte : Christine Turenne 

Music for the Soul, les âmes touchées 

Dès sa sortie l’année dernière Music for the Soul, premier album très attendu de Hans Nayna suscite l’engouement. «Je ne m’attendais pas à un tel accueil de la part du public. Les retours ont été très positifs. Avant même que l’album ne sorte j’ai appris plein de choses sur tout ce que l’on peut faire dans le monde de la musique, que ce soit en terme de crowdfunding, d’enregistrement en studio et d’organisation d’une tournée». Pour tout cela, Hans Nayna tient à remercier ceux qui l’ont soutenu, notamment les musiciens avec qui il a tissé des liens très forts. «Au final, ce n’est pas seulement le titre Mo lam qui a été mis en avant, les autres chansons de l’album ont aussi été appréciées. J’espère faire mieux avec Time Flies».

*Places en vente uniquement sur le site Monticket.mu. Renseignements au 401 6566. 

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires