Soodhun éjecte une femme d'un atelier de travail

Avec le soutien de
Showkutally Soodhun, lors de l’atelier de travail ce mercredi 13 septembre.

Showkutally Soodhun, lors de l’atelier de travail ce mercredi 13 septembre. 

Showkutally Soodhun a encore frappé. Cette fois, c’était lors du lancement d'un atelier de travail avec les syndics et les associations de résidents de la National Housing and Development Company Ltd au Palms Hotel à Quatre-Bornes ce mercredi 13 septembre. Une femme dans l’assistance a osé remettre le ministre à sa place lorsqu’il a commencé à parler «out of subject». Le ministre Soodhun ne l’a pas bien pris. «Ress trankil madam, ou rann mwa enn servis ou al déor !», a-t-il déclaré alors qu’il était derrière le pupitre des orateurs.

Showkutally Soodhun, fidèle à ses habitudes, a commencé par parler de l’Arabie saoudite. «Je suis fatigué. Je reviens tout juste de la Mecque et tous les jours, j’ai pleuré, j’ai demandé à Dieu d’aider des innocents à Maurice et dans le monde entier.» Il est humain, dit-il, et «je crois dans la justice, dans la paix et dans l’harmonie. Quelques jours de cela, j’ai appelé le Prince de l’Arabie Saoudite et j’ai pleuré… », dit-il. Il poursuivra son discours en y ajoutant qu’il est ému, pour finalement déboucher sur ce que fait le gouvernement.

«Le gouvernement a une autre façon de faire. Nu pa asize dan lakaz… Bondié béni Pravind Jugnauth, li enn tré bon dimounn… dan ansien Premie minis so sirkonskripsion li’nn less dimounn viv koumsa mem. Navin Ramgoolam n’avait pas le temps, li ti zis derier madam. Zordi li déklar saint... Je ne suivrai pas ce vagabond de Navin Ramgoolam», affirmait-il. C’est à ce moment précis qu’une femme l'a interrompu. Elle lui a lancé que personne n’était intéressé par ce qu’il disait et qu’il était «out of subject». Ce qui lui vaudra une expulsion par le ministre.

«Ress trankil madam, ou rann mwa enn servis ou al deor !», a lancé le ministre. «Ou azan Ramgoolam, ou alé !», a-t-il ajouté, visiblement hors de lui. «C’est malheureux ce que vous faites !», répondra la femme avant de quitter la salle. Quelques personnes l'ont suivie. Showkutally Soodhun continuera son discours. 


Toutefois, il n’a pas voulu évoquer l’affaire Yerrigadoo.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires