Blanchiment d’argent soupçonné: des instructions manuscrites du montage

Avec le soutien de
 La lettre aurait été écrite par l’Attorney General Ravi Yerrigadoo.

 La lettre aurait été écrite par l’Attorney General Ravi Yerrigadoo. 

Une lettre manuscrite contenant des instructions précises pour le montage de cette affaire. Celle de blanchiment d’argent soupçonné dans lequel l’Attorney General est impliqué, comme écrit dans l’express hier, lundi 11 septembre et ce mardi 12 septembre. Dans cette lettre figurent des explications, étape par étape, sur le plan de la prochaine mission des protagonistes en Suisse et en Angleterre. Cette note comprend aussi des explications sur la clearance que Husein Abdool Rahim a obtenue de la Financial Intelligence Unit de Maurice le 21 mars 2017 car il avait deux   le 15 mars de la même année.

Ensuite s’enchaînent les étapes qu’ils devront suivre pour l’ouverture de comptes en Suisse. Les instructions se poursuivent avec «Go to Geneva - Open A/C» et «Go to UK - Claim bet in person». À l’arrière de la même feuille figure une lettre avec la même écriture. Celle-ci devait servir de modèle à être présentée à bet365 dans l’éventualité où il y aurait des gains supérieurs à 30 000 euros (Rs 1 229 100).

Qui a écrit ces instructions ?

Est-ce l’écriture de l’Attorney General ? Cette note, manuscrite, semble avoir été élaborée par Ravi Yerrigadoo lui-même au mois d’avril lors d’une rencontre avec Sylvio Sundanum, Dick Kwan Tat et Husein Abdool Rahim. Selon Me Ashley Hurhangee, l’un des deux avocats de Husein Abdool Rahim, si cette lettre a réellement été écrite par Ravi Yerrigadoo, les implications seraient très graves.

«Cela s’apparente à des instructions claires pour une entente délictueuse», explique-t-il. De plus, cela prouverait que l’Attorney General serait à l’origine de la mise sur pied d’une structure financière pour blanchir de l’argent. «L’autre question qui se pose est si cette note a été rédigée par Ravi Yerrigadoo, comment est-ce qu’elle est en possession de mon client ?» demande l’avocat.

Publicité
Publicité

Il s'est retrouvé impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent allégué. En trois jours, les révélations de Husein Abdool Rahim ont eu raison de Ravi Yerrigadoo. Le Premier ministre n'a pas eu d'autre choix que de demander à l'Attorney General de step down, le jeudi 14 septembre. Mais le «dénonciateur» est revenu sur ces propos accusant l'express et Roshi Bhadain d'avoir initié un complot pour faire tomber Ravi Yerrigadoo.

D'autres articles »

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires