Il disparaît pour la seconde fois: Hrithik, 8 ans, retrouvé endormi dans des buissons

Avec le soutien de
Hritik a passé la nuit dans un buisson.

Hritik a passé la nuit dans un buisson.

Serait-ce une façon pour lui d’attirer l’attention de ses parents ? La grand-mère de Hrithik (prénom modifié), 8 ans, le pense. Le petit a «disparu» dimanche, après avoir quitté son domicile, à Upper-Vale, pour se rendre à ses leçons particulières. Le garçonnet a été retrouvé lundi matin. Il était endormi dans des buissons, à proximité de sa maison…

Hrithik vit avec ses grands-parents et sa tante à Upper-Vale depuis qu’il a deux ans. «Sa mère a refait sa vie et ne s’occupe plus de lui. Elle ne l’appelle pas non plus et ne lui rend pas visite», explique la grand-mère de l’enfant. Et le père du garçonnet ? Ce dernier a refait sa vie et habite la localité.

«Même si nous faisons tout notre possible pour qu’il ne manque de rien et qu’il se sente aimé, et d’ailleurs il sait qu’on l’aime, on ne sait pas ce qui se passe dans sa tête», soupire notre interlocutrice. D’ailleurs, confie-t-elle, ce n’est pas la première fois qu’il «disparaît». La première fois, Hrithik s’était en fait rendu chez son père, sans prévenir personne.

Et dimanche, que s’est-il passé ? Ce jour-là, comme chaque dimanche, le petit avait quitté son domicile pour se rendre en bus à ses leçons particulières, un peu plus loin dans la région. Les heures passent et le garçonnet n’est toujours pas rentré. Petit à petit, l’angoisse s’installe. Et les grands-parents de Hrithik finissent par signaler sa disparition à la police de la localité.

Entre-temps, les proches du petit et des voisins, ainsi que des membres de la mosquée des environs se mobilisent et se lancent à la recherche de Hrithik jusqu’à fort tard. En vain. Les grands-parents du petit ne fermeront pas l’œil ce soir-là, pensant au pire…

Ce sera la délivrance alors, lundi matin. En quittant son domicile, une voisine apercevra Hrithik endormi dans un buisson. Elle alerte alors les grands-parents du garçonnet. Ces derniers se rendent immédiatement sur place. Le grand-père de Hritik l’a pris dans ses bras et l’a ramené chez eux.

Questionné par ses grands-parents, le garçon dira, dans un premier temps, qu’il s’était trompé d’autobus. Une explication à laquelle ils n’ont pas cru. C’est alors que Hrithik avouera qu’il n’arrive pas à s’adapter à l’enseignante qui lui donne ces cours de rattrapage, cette dernière étant «trop sévère». Du coup, il a décidé de ne pas s’y rendre. Et de peur que sa famille ne se fâche, il a un peu flâné dans l’endroit avant de se cacher dans des buissons qui se trouvent non loin de leur maison.

Qu’importe, pour la grand-mère de Hrithik, «li enn extra bon garson, zamé li pa pou fer labous ek nou kan nou dir li fer kitsoz. Li enn bien bon zanfan.» Elle se dit prête à tous les sacrifices pour son petit-fils et confie qu’elle n’aurait pas pu vivre si un malheur lui était arrivé. «Limem nou tou isi. Nou extra kontan li ek nou pa lé ariv li kitsoz.»

Élan de solidarité

La grand-mère de Hrithik dit avoir été surprise par le soutien que lui a manifesté les gens du voisinage. Certes, ils sont en bons termes, mais elle n’aurait jamais pu imaginer pareil élan de solidarité pour l’aider à retrouver la prunelle de ses yeux. Elle tient à les remercier, ainsi que les policiers qui, dit-elle, se sont montrés «très perspicaces».


Une publication du quotidien BonZour !
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires