Démolition à Barkly: «La police a commis un contempt of court», dit Assad Peeroo

Avec le soutien de
L’avocat Assad Peeroo était present à Résidence Barkly, ce vendredi 1er septembre.

L’avocat Assad Peeroo était present à Résidence Barkly, ce vendredi 1er septembre.

Ils ont profité du moment où la Cour suprême délibérait pour aller de l’avant avec la démolition des maisons et structures à Résidence Barkly. Et même lorsque l’ordre intérimaire a été obtenu, la police en a fait fi. Pour Assad Peeroo, il s’agit clairement d’un «contempt of Court». C’est ce qu’il a déclaré ce vendredi 1er septembre, lorsqu’il s’est rendu sur place dans l’après-midi.

Il n’est pas question, fait-il comprendre, de laisser les choses se passer ainsi. «Li enn case kriminel. Nou pé pans pran aksion kont bann dimounn ki pa’nn  ékout enn lord lakour siprem.» 

Ce n’est pas tout. Assad Peeroo affirme qu’une réclamation en dommages sera faite au gouvernement. «Nou pou konsidéré komié millions nou pou pourswiv sa gouvernman-la. Zot inn abitié pay domaz…»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires