Malgré un ordre intérimaire: la police insiste pour démolir la maison des Rujubali

Avec le soutien de
Altercation entre Azam Rujubali et les forces de l’ordre, ce vendredi 1er septembre.

Altercation entre Azam Rujubali et les forces de l’ordre, ce vendredi 1er septembre.

La police ne croit pas en la véracité de l’ordre intérimaire émis par la Cour suprême. Et la police a décidé d’aller de l’avant avec la démolition de son domicile à La Butte, ce vendredi 1er septembre. Dans la foulée, les policiers ont à nouveau sommé les journalistes de quitter les lieux.

Pourtant, quelques minutes plus tôt, la juge Rita Teelock a émis un ordre intérimaire contre la démolition de la demeure des Rujubali, suivant un affidavit de Me Kaviraj Bokhoree. L’ordre intérimaire devait être en vigueur jusqu’au lundi 4 septembre, à 13 h 30. Date à laquelle le Premier ministre, Pravind Jugnauth, et les représentants des ministères des Infrastructures publiques et du Logement doivent expliquer pourquoi il faut détruire les structures et maisons tant à La Butte qu’à Résidence Barkly.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires