Politique: Navin Ramgoolam en mode séduction

Avec le soutien de
Sangeet Fowdar a reçu une proposition du leader rouge en personne.

Sangeet Fowdar a reçu une proposition du leader rouge en personne.

Qu’est-ce que mijote le Parti travailliste (PTr) ? Il veut frapper un grand coup d’ici la semaine prochaine. En dépit du mot d’ordre «motus et bouche cousue», quelques bribes d’informations permettent de dire que les Rouges ont l’ambition de débaucher du côté du gouvernement, mais aussi de l’opposition. Ils espèrent ramener leur première prise en septembre. Deux sources maintiennent que Navin Ragoolam est passé en mode opération séduction…

D’ailleurs, le leader du PTr a établi le lien avec plusieurs députés. Ce parti lorgnerait d’abord l’opposition. Un élu rouge, estimant qu’il y a un coup à tenter, est en train de «koz-kozé» avec un de ses collègues, qui était tout récemment dans l’actualité.

 De plus, malgré le démenti du député du Muvman Liberater Sangeet Fowdar, une proposition lui aurait été faite par le leader du PTr lui-même. Cela, afin que le député de Grand-Baie–Poudre-d’Or bouge à la circonscription de Flacq–Bon-Accueil, aux côtés d’Anil Bachoo et de Dhiraj Kamajeet.

 Un deuxième député gouvernemental est dans le collimateur des Rouges. Navin Ramgoolam aurait eu un tête-à-tête avec ce membre bruyant du Mouvement socialiste militant. Celui-ci a fait comprendre qu’il serait prêt à franchir le Rubicon, à condition de garder la même circonscription.

 Un ministre est également convoité par le PTr. Même s’il n’y a pas eu de proposition formelle, ce membre du cabinet, déclare notre source, sait qu’il ne pourra pas réaliser le même coup de poker qu’en 2014, lorsqu’il a été élu contre toute attente. Comme il veut faire carrière en politique, il est conscient qu’il aura besoin du soutien des Rouges, en raison de son profil. Mais sa défection n’est pas pour demain. Au cas où il ferait le saut, Navin Ramgoolam est prêt à le soutenir pleinement aux prochaines élections.

Tout comme ce ministre, un deuxième membre du ML est convoité. Toutefois, le PTr préfère attendre avant de l’approcher. En revanche, il nous revient qu’un backbencher du gouvernement, en mauvais termes avec son parti, aurait menacé de démissionner du Parlement…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires