L'express leaks du dimanche 20 août au vendredi 25 août

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Publicité
Publicité

No Entry

Onze jours après l’assassinat de Lara Rijs, la police n’a toujours pas autorisé son ancien chef de médecine légale, à savoir le Dr Satish Boolell, à avoir accès à la scène du crime. Les services de ce médecin ont été retenus par la famille Rijs. Les observateurs se disent que si la police est devenue si pointilleuse, pourquoi alors a-telle dû changer d’enquêteurs dans cette affaire ? Et surtout pourquoi refuse-t-elle de coopérer avec la famille de la victime ?

Inauguration ou congrès ?

Mardi, lors de l’ouverture du nouvel accès qui mène à l’aéroport, il semble que le mot d’ordre lancé à Omnicane était de faire profil bas tout le long de la cérémonie d’ouverture. Cela, afin de donner plus de visibilité au gouvernement. Des bannières d’Omnicane ont été enlevées, alors que cet accès a été rendu possible grâce à un partenariat public-privé. L’événement avait pris des allures de congrès, avec des banderoles affichées à Mahébourg et des bus mis à disposition des supporters du MSM. Toutefois, la foule n’a pas répondu présente.

L’ami Jootun

La présence de Vikram Jootun de la Mauritius Film Development Corporation (MFDC) à une réunion présidée par Somduth Dulthumun, dans le cadre de sa campagne lors des élections la semaine dernière à Îlot, a surpris plusieurs personnes présentes. D’autant plus qu’il a été remercié après la projection d’un clip vantant la réalisation de Somduth Dulthumun à la tête de la Sanatan Dharma Temples Federation. Le président de la MFDC était également très actif sur le terrain dimanche, à l’occasion des élections. Il paraissait d’ailleurs consterné par la victoire de Rajenrah Ramdhean face à Somduth Dulthumun.

Ministre menteur

Et non, ce n’est pas de nous que vient ce sobriquet mais du nouvel ambassadeur de Chine, Sun Gongyi. Il a remplacé ministre mentor par ministre menteur, une bourde qui n’a pas manqué de faire sourire l’auditoire, lors d’un cocktail jeudi. Le pauvre diplomate ne pouvait pas non plus prononcer convenablement le nom de la «Speaker», Maya Hanoomanjee.

Gare au copinage

Des attachés de presse ont reçu une mise en garde du bureau du Premier ministre. Cela, après que des journalistes de certaines radios privées ont approché ces responsables de communication au sein des ministères pour les soutenir afin d’avoir un job à la Mauritius Broadcasting Corporation. Ces journalistes miseraient sur les bonnes relations qu’ils entretiennent avec les attachés de presse pour faire du lobbying. Ces derniers ont eu l’ordre de garder leur distance des postulants.

Shakeel le pointilleux

Il prend soin de son nouveau local à Port-Louis. Pas plus tard que jeudi soir, Shakeel Mohamed y était en costardcravate. Il supervisait les travaux de gravure qu’on faisait sur la devanture du bâtiment. Pendant ce temps, des jeunes s’étaient regroupés en tenue de sport à l’intérieur, sans doute pour se préparer pour un match sur le terrain de foot d’à côté.

Exploits ministériels

Qu’il n’ait pas sa langue dans sa poche, c’est un fait connu. Mais ce qui l’est moins, c’est l’altercation qui a eu lieu entre cet illustre ministre de la République et un chauffeur. Ce dernier avait mal garé sa voiture, ce qui a provoqué la colère du ministre, qui l’a copieusement injurié avant de continuer son chemin. Le conducteur, par peur de représailles, n’a pas porté plainte à la police.

Mauritius Telecom un plaisir

Les difficultés ne finissent jamais chez Mauritius Telecom ou, plus précisément chez MyT. Lors d’une panne généralisée du service MyT mardi soir, l’opérateur n’a pas trouvé important de communiquer cet incident à ses clients. De même, les numéros du service clientèle, le 8900 et le 8902, étaient tous deux hors service.

En marche en cour

En Marche Maurice, de Me Kaviraj Bokhoree, pourrait se retrouver en mauvaise posture. Une cellule d’En Marche France à Maurice a fait parvenir les récents articles de l’avoué, qui a lancé son parti politique en utilisant le nom du parti gagnant à la présidentielle française comme béquille. Le département juridique de la République En Marche devrait vite réagir. La Cour suprême pourrait être saisie.

Coup de main

La décision imminente de la Gambling Regulatory Authority de permettre à Lottotech de passer à plus d’un tirage du loto par semaine serait-elle due à un intermédiaire du bâtiment du Trésor ? C’est la question qui se pose depuis qu’un Senior Advisor du bureau du Premier ministre a été vu à la table d’un des patrons de la compagnie de loterie.

Sale moment pour le Militant

Paul Bérenger dément en public une quelconque rencontre entre Aadil Ameer Meea et le Premier ministre, Pravind Jugnauth, dans la cuisine de l’hôtel Le Méridien, lors des célébrations marquant les 70 ans de l’indépendance de l’Inde, le 15 août. Ce n’est pas pour autant que le député mauve du n°3 – Port-Louis maritime et Port-Louis Est – n’a pas passé un sale quart d’heure au dernier bureau politique. Son leader aurait «bros so koko» car beaucoup de militants n’ont pas digéré ce «faux pas de trop».

Cotes en gestation

Chez les «bookies», les premières cotes du Maiden, prévu le dimanche 3 septembre, sont la priorité du moment avec les chevaux Enaad, Parachute Man et Solar Star, désignés comme les favoris. Une fois cette étape franchie, les bookmakers se tourneraient vers Belle-Rose– Quatre-Bornes où la cote des partants intéresserait grandement les états-majors politiques. Déjà, un bookmaker clandestin fait du poulain de Ramgoolam le favori potentiel de la course…

Jack and the Rest

La candidature annoncée de Jack Bizlall a provoqué un désarroi parmi les candidats de la partielle du n°18, obligeant plus d’un à changer de stratégie ou de discours. Ainsi, il se pourrait qu’un candidat se retire carrément, alors qu’on aurait demandé à un autre qui avait démarré (trop ?) fort de «backpedal» en cas d’arrangement électoral entre deux partis. Une chose est sûre, la partielle n’est pas le dossier principal du gouvernement pour le moment.

BoM : un tandem se positionne

Deux hauts cadres de la Banque centrale se positionnent pour prendre le relais de Ramesh Basant Roi d’ici la fin de l’année. C’est ce qui se murmure entre les murs de la BoM Tower. Le premier est un parent d’une puissante famille politique. Le second est un membre actif d’un groupe socioculturel qui s’agite pas mal.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires