Tsaralalàna – l’ancien consul de Malaisie tué par balles

Avec le soutien de

Horreur à Tsaralalana. Un ancien diplomate s’est fait tirer à vue par des bandits dans sa voiture.

Scène de film western hier soir vers 18 heures à Tsaralalàna devant l’ambassade de l’Inde. Zahid Houssenaly Raza, l’ancien consul de Malaisie et propriétaire du magasin ZZ Center, a été tué par balles par deux bandits à moto, à visage découvert. Conduisant sa berline Honda, il a été visiblement filé depuis un certain temps par ses assassins. 

Les bandits l’ont abattu à bout portant de « plusieurs tirs » à travers les vitres fumées, selon des témoins alors qu’il se garait devant l’ambassade de l’Inde. Atteint de trois balles, dont une à l’épaule et une au ventre, Zahid Houssenaly Razah a succombé lors de son transfert à l’hôpital Ravoahangy Andrianavalona à Ampefiloha. 

Quatre douilles ont été retrouvées par la police dans sa voiture. La scène s’est passée en un éclair, créant une grosse panique parmi les passants et les riverains. Les agents de police assurant la sécurité de l’ambassade de l’Inde n’ont pu esquisser le moindre geste.

Passé trouble

La police est arrivée sur place faire les premiers constats et recueillir les indices permettant de trouver des pistes pour l’enquête. Pour le moment, aucune information ne permet de définir le mobile du crime.

Les commentaires entendus ici et là supputent un règlement de comptes entre la victime et les membres de sa communauté. En février 2010, un mandat d’arrêt avait été émis contre lui et d’autres inculpés pour une histoire de kidnapping à Fianarantsoa où il a bénéficié d’une liberté provisoire. On ignore si son assassinat a trait à ces histoires de kidnapping dans lesquelles son nom avait été souvent cité.

Cet assassinat en plein centre ville et à une heure de pointe, à proximité du commissariat central de Tsaralalana, montre a quel point l’insécurité a atteint un niveau inimaginable. Chez soi, dans la rue, dans sa voiture, dans le bus, en ville, à la campagne, à l’église, sous la tombe, les bandits sont partout. La présence dissuasive des Forces de l’ordre est loin de décourager les malfrats.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires