SCBG: «On déposera une plainte pour 150 victimes réclamant Rs 70 M», annonce Me Bokhoree

Avec le soutien de
L’avoué Kaviraj Bokhoree a animé une conférence de presse à son étude, ce vendredi 25 août.

L’avoué Kaviraj Bokhoree a animé une conférence de presse à son étude, ce vendredi 25 août.

Il est sur tous les fronts. Après l’affaire Sunkai et sa future bataille contre le Metro Express – du moins quand il sera élu à la partielle au n°18, Belle-Rose–Quatre-Bornes – l’avoué Kaviraj Bokhoree se range cette fois du côté des victimes du plan d’investissement Super Cash Back Gold (SCBG). Une plainte sera bientôt déposée devant la Cour suprême. Elle concerne 150 victimes, qui réclament Rs 70 millions.

C’est ce qu’a indiqué l’avoué lors d’une conférence de presse à son étude, ce vendredi 25 août. «On tiendra une réunion le lundi 28 août, au Tamil Hall, pour évoquer la marche à suivre concernant l’aspect légal», dit Me Bokhoree.

Il a, dans la foulée, révélé, les honoraires réclamés par son étude pour représenter ces 150 victimes du SCBG. «On ne réclame pas un montant exorbitant, mais seulement Rs 13 500 et 10 % du montant obtenu à la fin du procès.» Cela se justifie par le fait que «cela prendra beaucoup de temps pour mener cette bataille légale».

Par ailleurs, Me Kaviraj Bokhoree a demandé au Premier ministre, Pravind Jugnauth, de fournir des explications sur l’affaire BAI. Notamment sur la réclamation de Rs 35 milliards faite par Dawood Rawat, président emeritus de l’ex-groupe BAI, au gouvernement. «Si jamais Dawood Rawat remporte son procès en arbitrage, comme cela a été le cas pour Veekram Bhunjun, de quel fonds va puiser l’État pour le payer ?». De se demander : «Va-t-on devoir déclarer banqueroute ?»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires