Carte identité biométrique: le Regrupma Travayer Sosyal va saisir l’Human Rights Committee

Avec le soutien de
Les membres du Regrupma Travayer Sosyal face à la presse, ce vendredi 25 août.

Les membres du Regrupma Travayer Sosyal face à la presse, ce vendredi 25 août.

Le Regroupa Travayer Sosyal va utiliser le jugement de la cour indienne sur la carte identité biométrique dans la plainte qu’il va déposer devant l’Human Rights Committee. C’est ce qu’a fait ressortir le Dr Rajah Madhewoo lors de sa conférence de presse, ce vendredi 25 août, à l’Unicorn House. 

Ce dirigeant du Regroupa Travayer Sosyal rédigeait sa plainte devant cette instance lorsque le jugement sur la carte identité biométrique indienne a été rendu. Cette mesure a été contestée car elle conservait des données biométriques afin de les utiliser dans plusieurs secteurs. 

Le Dr Rajah Madhewoo souligne que cette décision tombe à point nommé. «Je vais inclure l’interprétation faite par le bench des neuf juges. D’ailleurs j'ai déjà contacté mon avocat à cet effet», fait-il ressortir. 

Plus de Rs 40 milliards pour le Metro Express

Autre sujet abordé : le Metro Express. Rajah Madhewoo soutient avoir passé quelques jours en Inde pour voir le modèle mis en place. «Le coût du métro sera de plus de Rs 40 milliards car en Inde le trajet entre deux régions à Mumbai a coûté plus que le coût initial», a souligné Rajah Madhewoo.

Eddy Sadien l’avait accompagné pour évaluer l’impact social de ce projet. Ce dernier est d’avis que l’Inde n’est pas un modèle de développement. «La situation sanitaire, l’impact environnemental et le coût de la congestion vont affecter le pays. Une chose de positif de ce voyage dans la Grande péninsule, ce sont des flyovers pour réduire le trafic», a avancé Eddy Sadien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires