La Preneuse : plage d’histoires

Avec le soutien de

Avec ses canons et sa tour Martello, la plage de La Preneuse a un cachet plutôt unique. Il faut le reconnaître. Ces vestiges, outre le fait d’être une attraction, sont aussi un rappel de la période coloniale où l’Angleterre et la France se disputaient l’île. En effet, le village de La Preneuse a hérité son nom d’un épisode de ces années.

 Il est connu comme étant un village arborant une des plus belles plages de l’Ouest. Située dans la baie de Rivière-Noire, sa plage est une étendue de sable blanc avec une vue imprenable sur la côte. Bienvenue à La Preneuse !

Dans le passé, ce coin avait pour vocation de protéger et de défendre l’entrée de la baie. Flanquée d’un côté de sa tour Martello, La Preneuse bénéficiait aussi de la deuxième garde de la Batterie de l’Harmonie, autre poste qui permettait de protéger cette entrée de la côte ouest de l’île.

À partir de la plage de La Preneuse, nous avons vue sur la mer qui s’ouvre jusque sur la montagne du Morne. Si désormais le visiteur se contente de profiter de la vue, de la plage et aussi d’un peu d’histoire dans le musée qui a été aménagé dans la tour Martello, il serait bon de se rappeler que le village tient son nom d’un bateau français : La Preneuse. 

L’histoire raconte que La Preneuse était un vaisseau de guerre français qui écumait les mers de l’océan Indien. Au cours de l’année 1798, ce navire, qui avait pourtant fait beaucoup de ravages dans les rangs anglais et était craint de tous, se trouva face à plusieurs vaisseaux anglais à l’entrée du territoire alors connu comme l’île de France. Selon les historiens, La Preneuse trouva refuge dans la baie de Rivière-Noire, tenant tête aux Anglais pendant plusieurs semaines. C’est justement à cet événement que le village devrait son nom. L’histoire veut aussi que le navire français ait fait débarquer plusieurs de ses canons à terre avant de repartir. Il s’agirait de ceux encore présents à la plage de La Preneuse.

La Preneuse est aussi connue pour sa tour Martello, incontournable. Dominant la plage, cette tour pourtant construite pendant la période anglaise, vers 1830, raconte le rôle qu’elle a joué dans la protection de l’île dans le passé. À l’intérieur, l’atmosphère de cet ancien fort a été recréée à merveille avec sa poudrière et son prisonnier. Une fois en haut, les boulets et les canons ainsi que la vue sur toute la baie permettent de se replonger dans le passé. La rénovation et le maintien de ce site ont été rendus possible grâce à Friends Of the Environnement, qui, depuis 17 ans ce mois-ci, fait découvrir cette tour et son histoire.  

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires