Passion volcan : dans les entrailles du Piton de la Fournaise, sur l'île de la Réunion

Avec le soutien de
Le Piton de la Fournaise, le volcan de La Réunion. © RICHARD BOUHET / AFP

Le Piton de la Fournaise, le volcan de La Réunion. © RICHARD BOUHET / AFP

Des sommets hawaïens aux massifs islandais, qu'ils soient actifs ou endormis, les volcans suscitent l'intérêt de nombreux voyageurs. Relaxnews réunit toutes les informations nécessaires pour proposer une destination volcanique qui sied à chaque type de vacancier. Départ pour l'île de la Réunion, où le Piton de la Fournaise offre ses entrailles aux curieux.

Curriculum vitae

L'île est une destination privilégiée des amateurs de volcan. Le Piton de la Fournaise est le site touristique réunionnais le plus célèbre, culminant à 2631 mètres d'altitude. Et le massif des flancs du Piton recouvre près d'un tiers de l'île. Ce colosse, qui a surgi du fond de l'océan Indien voilà trois millions d'années, est un des volcans les plus actifs au monde. Sa toute récente éruption en est encore la preuve. Il s'agit de la troisième fois depuis le début de l'année 2017.

Pour qui ?

Quand le Piton de la Fournaise n'est pas en éruption, des sentiers permettent d'apprécier les lieux au plus près. Une expérience sportive, qui ne peut être prescrite qu'aux voyageurs entraînés. L'ascension du volcan relève de la moyenne montagne. À ceux qui ne s'en sentent pas capables ou qui n'en ont pas l'envie, l'exploration des tunnels de lave constitue une alternative intéressante. Cependant, l'expérience est réservée aux baroudeurs non claustrophobes. Les visiteurs doivent s'équiper d'un pantalon, d'un tee-shirt, d'un casque et de chaussures de randonnée et prévoir une bouteille d'eau. L'exploration reste une épreuve physique. Encadrés par des adultes, les plus jeunes, à partir de sept ans, peuvent prendre part à l'aventure, selon la difficulté de l'itinéraire choisi. Pour entrer dans les tunnels, les voyageurs doivent se glisser dans des orifices d'un mètre de diamètre.

Pourquoi y aller ?

Les tunnels de lave se sont constitués depuis les coulées de lave des années 2000. Celle de 2004 est l'une des plus fascinantes avec ses 6,3 kilomètres de galeries souterraines. L'exploration permet aussi de se rendre compte combien la végétation reprend ses droits quand une éruption vient à son terme. Dans les entrailles de la Terre, on apprécie aussi les couleurs, comme dans le «salon rouge». De façon générale, cette expérience permet de comprendre les processus de formation de l'île de la Réunion.

Comment y aller ?

Mieux vaut se rapprocher de guides professionnels pour effectuer la visite la plus adaptée à sa condition physique. Compter trois bonnes heures de visite en moyenne, accompagnée d'un spéléologue. L'office de tourisme de la Réunion propose une liste de professionnels.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires