Xavier-Luc Duval : «C’est le devoir de Pravind Jugnauth de déposer devant la commission drogue»

Avec le soutien de
Xavier-Luc Duval a donné la réplique à Pravind Jugnauth.

Xavier-Luc Duval a donné la réplique à Pravind Jugnauth.

«J’invite Pravind Jugnauth à déposer devant la commission d’enquête. C’est son devoir solennel.» Cette invitation a été lancée par le leader de l’opposition, et également leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), Xavier-Luc Duval, dans une déclaration à l’express, après les propos tenus par le chef du gouvernement à Quartier-Militaire, dans la matinée du dimanche 13 août. Ce dernier a égratigné les bleus, ainsi que les membres du Parti travailliste (PTr), en disant que «pendant dix ans, le règne du PTr et du PMSD a toléré les trafiquants de drogue».

Pravind Jugnauth a soutenu que «la mafia est aidée par certains membres de l’opposition». Il va même plus loin en affirmant que «j’ai la preuve que les gens ont importé de la drogue au vu et au su de tous». Le Premier ministre a parlé de complicité partout, notamment au sein de la police, de la douane, de la poste et d’autres institutions.

Le PTr invite également Pravind Jugnauth à dénoncer ceux qu’il dit être impliqués, s’il peut prouver ce qu’il avance. «S’il en a la preuve, en tant que Premier ministre responsable, il faut qu’il aille les dénoncer», affirme une source chez les rouges. Par exemple, selon elle, deux ans se sont écoulés depuis la conclusion du rapport Parry sur l’organisation des courses hippiques et les liens avec le blanchiment d’argent et la drogue. «Pourquoi ce gouvernement n’a rien fait ? Pourquoi attendre tout ce temps ? Que Pravind Jugnauth assume ses responsabilités», affirme notre source. Selon elle, le problème de drogue est d’ordre national et il faut qu’il y ait une réelle volonté pour combiner les efforts de tous afin de combattre ce fléau.

Campagne financée

Jeudi, lors de son audition, le caïd Peroomal Veeren a déballé son sac devant la commission Lam Shang Leen. Il a affirmé qu’il a financé la campagne électorale de Pravind Jugnauth contre la promesse que son «case» serait rouvert. Lors de cette campagne, Peroomal Veeren a dit avoir remis de l’argent, soit entre Rs 24 et Rs 30 millions, à Gianchand Dewdanee, qui l’aurait, à son tour, donné à Mahen Gowressoo. Or, à sa descente d’avion, le même jour, Pravind Jugnauth a qualifié ces allégations de «blague de mauvais goût»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires