Bébé «brutalisé» à The Mount: «Nou pa lé trouv Kenny kot nou»

Avec le soutien de
Kenny Rabye, 22 ans, a retrouvé la liberté le vendredi 4 août.

Kenny Rabye, 22 ans, a retrouvé la liberté le vendredi 4 août.

Il est accusé d’avoir brutalisé son bébé qui a un peu plus de 22 jours. Kenny Rabye, un habitant de Bel-Air, âgé de 22 ans, a été libéré contre deux cautions de Rs 10 000 et Rs 7 500 après sa comparution en cour, vendredi 4 août. Deux charges ont été retenues contre lui, maltraitance d’enfant et relations sexuelles avec mineure. 

Mais où ira-t-il vivre ? Pour les parents d’Anielle, la mère du nourrisson, âgée de 14 ans, l’idée même que Kenny Rabye remette les pieds chez eux, à The Mount, Pamplemoussses, est inconcevable. «Le bébé ainsi que ma fille, vivent avec nous. Nou inn fer néséser é fini déklar zanfan-la. Ni mwa, ni mo madam nou na pa lé trouv li vinn-la. Mo tifi get so zafer mé zot dé lavi, li ek ti baba, pas avan tou», affirme le père d’Anielle.

Toutefois, il n’a pas souhaité faire davantage de commentaires. Cela, parce que, dit-il, sa famille est importunée par certains médias. «Zot inn swiv mo mama pou vinn ziska divan mo laport ek apré zot finn met lartik exazéré ek fos. Zot finn dir Kenny finn dir sési séla mé kan nou’nn konfirmé zamé li pa ti dir tou saki zournal-la finn meté.»

Les faits remontent aux petites heures du jeudi 27 juillet. La jeune maman avait sollicité l’aide de son petit ami pour s’occuper du bébé. Trop fatigué, Kenny Rabye est entré dans une colère noire. C’est alors qu’il aurait violemment projeté le nourrisson sur le lit avant de s’en prendre à sa petite amie.

Après avoir rapporté l’affaire à la police, Anielle a bénéficié d’un Protection Order. Ce qui lui permet de ne pas craindre d’être approchée par Kenny Rabye. Au cas contraire, ce dernier sera immédiatement arrêté.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires