Menace alléguée contre Ti Ner: la Human Rights Commission lui rendra visite en prison

Avec le soutien de
Nasera Vavra et Afroze Emrith se sont rendues à la commission d’enquête sur la drogue, lundi 7 août.

Nasera Vavra et Afroze Emrith se sont rendues à la commission d’enquête sur la drogue, lundi 7 août.

L’épouse et la mère de Siddick Islam, plus connu comme Ti Ner, affirment qu’il aurait été menacé. Raison pour laquelle la National Human Rights Commission a décidé d’ouvrir une enquête. Une visite à la prison de Beau-Bassin est prévue.

Selon la loi, une enquête peut être ouverte quand il y a des menaces, explique Me Hérvé Lassemillante, vice-président de la National Preventive Mechanism Division de la Commission des droits humains. «Siddick Islam est un prisonnier comme tous les autres.»

L’enquête permettra de déterminer si les allégations faites sont fondées et de mieux comprendre la situation. Des recommandations seront faites par la suite.

Lundi 7 août, Nasera Vavra et Afroze Emrith se sont toutes deux rendues à la commission d’enquête sur la drogue. Alléguant que Ti Ner aurait été malmené lorsqu’il a été transféré de la prison de Melrose à celle de Beau-Bassin, le mercredi 2 août. Selon les dires de Nasera Vavra, il aurait été agressé et menacé avec un revolver.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires