Grand-Gaube: Un ado fauché par un chauffeur au téléphone

Avec le soutien de

Oolagen Murden se rendait à la boutique lorsqu’un van l’a percuté, mercredi 2 août. Il n’avait que 13 ans et était fils unique

«Pa vini. Si mo mor, zot pou vinn ek mwa.» C’est ce qu’aurait dit Oolagen Murden à ses amis le jour de son accident. L’adolescent de 13 ans a été percuté par un van, mercredi à Grand-Gaube, alors qu’il se rendait à la boutique du coin. Ses amis voulaient l’accompagner ce jour-là, mais il aurait refusé. Selon les témoins, le conducteur était au téléphone lorsque son van a percuté l’adolescent.

Les funérailles d’Oolagen Murden ont eu lieu hier à son domicile. Le grand-père de la victime, Siven Kaully, revient non sans peine sur les circonstances de l’incident. C’est vers 17 h 30 que l’adolescent est sorti seul pour se rendre à la boutique. Or, un van l’a percuté de plein fouet. Une voisine, témoin de la scène, est allée informer la famille Murden.

Le conducteur du véhicule, un habitant de Grand-Baie âgé de 29 ans, s’est alors arrêté à quelques mètres. Il transportait des employés d’un supermarché. «Une ambulance était proche du lieu de l’accident. Des infirmiers ont alors offert les premiers soins à Oolagen et l’ont transporté à l’hôpital SSRN», relate Siven Kaully.

Or, à l’hôpital, les proches de l’adolescent ont appris que ce dernier est tombé dans le coma suite à une fracture du crâne. «Son médecin nous a informés qu’Oolagen avait une grave blessure à la tête et que son poumon a été perforé. Son état de santé était sérieux», poursuit le grand-père. Cependant, les proches gardaient espoir que l’adolescent allait s’en sortir.

Jeudi, la famille a reçu un appel aux alentours de 13 heures. «Le personnel de l’hôpital a appelé pour demander au père de venir aussi vite que possible. En arrivant sur place, celui-ci a appris que le petit a succombé à ses blessures», explique Siven Kaully.

De son côté, le père de la victime, Naden Murden, a le regard vide. Revenant du cimetière où son fils unique a été enterré, il arrive difficilement à contenir ses larmes. De même que son épouse, Dina Murden. «Li difisil kan perdi enn zanfan. Zis pans samem léker fer mal, aster mazinn ou pas ladan», confie le père.

Ce menuisier a tout fait pour soutenir son fils dans ses études. «Oolagen avait des difficultés à apprendre mais son père voulait qu’il réussisse. Il lui donnait tout ce dont il avait besoin. Ti so lérwa sa», indique Siven Kaully.

Les proches d’Oolagen Murden parlent de lui comme d’un enfant très pieux, casanier et timide. «Li ti enn extra bon garson. Li ti pé ramas tou zanimo. Il était aussi très généreux, il partageait ses affaires avec ses amis», souligne la tante de la victime.

 Par ailleurs, le conducteur du van a été interpellé par la police jeudi. Une charge provisoire d’homicide involontaire pèse sur lui. Ce peintre a comparu devant le tribunal de Pamplemousses et a été relâché après avoir fourni une caution.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires